Novembre DAUL | Art is everywhere

Inside-Dran-16

Yo les artistes, la période est aux articles de Noël mais pour changer, j’avais envie de vous parler d’art. Mais juste avant, pour information j’ai décidé d’abréger le titre, passant de « Novembre dans l’Antre d’une Licorne » à Novembre DAUL, pour faire plus court. Non pas que ce mois-ci s’avéra fort en découvertes artistiques, c’est juste une envie.

Histoire des arts bonjour, cette année plus que jamais, je n’ai pas fini d’entendre parler d’art ! L’art par-ci, l’art par là. C’est sympa, jusqu’à un certain point… J’aime l’art. C’est une vraie invitation à voyager (par l’esprit), utiliser son imagination et sa sensibilité. J’essaie de m’y intéresser, d’autant plus que pour mon orientation, ce sera important si je travaille bien dans un domaine artistique, les musées, etc. J’hésite toujours entre deux métiers, même si j’ai le temps d’y réfléchir, le temps passe vite et alors mieux vaut ne pas être pris de court. Je vérifie mes goûts. Mais quoi qu’il en soit, je ne pourrai jamais être extravagante, avec des piercings et tatouages… malheureusement.

Le 4ème art : la danse

Alors là, il fallait vraiment que je vous montre cette danse. Si vous me connaissez bien, vous savez que j’aime beaucoup l’univers du Japon. Je suis tombé sur une française qui refaisait la danse, et c’est comme ça que je suis tombé sur cette version. La musique me donne des frissons, je la trouve si belle, digne d’être dans un film des studios Gihbli. A tel point, que je me demande si elle n’y est pas… Plus la danseuse, qui est si gracieuse, on est en plein dans l’art ! Je vous laisse regarder.

5ème art : la Musique

same ol the heavy

J’ai découvert cette chanson en Novembre. Toute chanson qui n’est pas dans mon répertoire habituel, et que j’aime, mérite que je vous la montre du doigt aha. Ce n’est pas quelque chose qui arrive souvent. Je n’ai même pas encore écouté d’autres chansons de cet artiste/groupe. Je ne sais même pas ce que c’est. Enfin bon, je trouve cette chanson mélodieuse, entrainante et j’aime bien la voix du chanteur.

6ème art : la poésie

Il y en a qui prient, il y a qui fuient,

Il y en a qui maudissent et d’autres réfléchissent,

Courbés sur leur silence, pour entendre le vide,

Il y en a qui confient leur panique à l’espoir,

Il y en a qui s’en foutent et s’endorment le soir

Le sourire au lèvres.

Et d’autres qui haïssent, d’autres qui font du mal

Pour venger leur propre dénuement.

Et s’abusant eux-même se figurent chanter.

Il y a tous ceux qui s’étourdissent…

Il y en a qui souffrent, silence sur leur silence,

Il en est trop qui vivent de cette souffrance.

Pardonnez-nous, mon Dieu, leur absence.

Il y en a qui tuent, il y en a tant qui meurent.

Et moi, devant cette table tranquille,

Écoutant la mort de la ville,

Écoutant le monde mourir en moi

Et mourant cette agonie du monde.

René Tavernier, paru dans Positions, 1943

En français nous parlons de la guerre en général, et j’ai trouvé ce poème vraiment beau parce que sincère, on arrive à s’y identifier, à mettre ses sentiments dans ces mots. Et ouah, je ne sais pas vous… mais quelle fin ! J’adore.

7ème art : le cinéma

Hunger Games

hunger games

Je suis allée voir au ciné Hunger Games, que j’ai beaucoup aimé. Pendant les 2 heures, de la durée du film, je l’ai dévoré. Je me disais que je n’avais jamais envie qu’il se finisse. En parlant de la fin, c’était très étrange. J’ai lu le livre il y a quelques années, la fin était alors très émouvante et belle. Mais dans le film, c’était tellement… incongru, surprenant, voir pas crédible (si vous l’avez vu vous devez comprendre, sinon ce sera le cas en le regardant; je pense) que ça en perd toute sa beauté, l’émotion. Mis à par la fin – car après tout ça ne dure que 2 minutes – tout au long c’était vraiment bien. Toujours irréprochable sur les décors, les effets spéciaux, les scènes d’actions. C’est ça que j’adore ! C’est beau à regarder.

———————————-

exposition-inside-palais-de-tokyo-paris-1-2580403420

Pour clôturer cet article, j’ai gardé le meilleur pour la fin ! Je voulais vous parler d’une exposition qui s’est déroulée à Paris, que j’aurais rêvé de voir. Je casse le rêve, elle est déjà terminés. Mais à elle seule, elle représente ce qu’il y a de plus beau et fou dans l’art contemporain ! Elle mêlait l’architecture à l’Art, d’une façon très originale. Par exemple, la photo ci-dessus, montre une personne se baladant dans cette sorte de géante toile d’araignée. Chose, qui était possible ! Suspendu en hauteur, au dessus des gens, si on faisait la queue ou qu’il n’y avait pas trop de monde, on pourrait faire une petite balade dans ce tube. En fait, le principe même d’Inside, était d’explorer les œuvres. Voir l’intérieur ou être en plein dedans. J’aurais vraiment aimé y aller. Les photos ne montrent qu’un détail, comparé à tout ce qu’il y avait !

Pour résumer tout ça, il existe une petite vidéo que je vous invite à regarder. Sinon, je vous laisse avec quelques photos.

DSC_0017-695x390

Les poutres qui deviennent des racines d’arbres.

Inside-Dran-4

Inside-Dran-50

J’ai particulièrement aimé les créations d’un artiste nommé Dran. C’est mon coup de cœur. Je vous avais déjà dis que j’adore les œuvres d’arts à même les murs. Ça se confirme encore. L’univers monochrome, insolite, irréaliste, presque dérangeant m’ont conquise. Il y a tant à regarder, à décrypter.

Inside-Dran-24

Inside-Dran-25

Inside-Dran-27

Inside-Dran-28

Inside-Dran-31

Inside-Dran-41

Inside-Dran-21

Si ça ne tenait qu’à moi je vous mettrais toutes les photos que j’ai trouvées. Si vous voulez en voir d’autres, cliquez ici !

Je considère la mode comme une sorte d’art, mélangeant plusieurs disciplines (il faut faire des jeux de couleurs, matières, formes, à la manière de la sculpture, peinture, etc) mais je n’ai pas trouvé de photos pour illustrer ce que je pense. Peut-être que ce sujet mérite un article à part entière.

Est-ce que cet article plus random, sans rapport avec la mode ou la beauté,  vous a plu ? Avez-vous vu Hunger Games ? Que pensez-vous de l’art ? Dites le moi en commentaire.

Kisu !

Publicités

8 réflexions sur “Novembre DAUL | Art is everywhere

  1. J’ai adoré ton article, son sujet, les photos de l’expo, danse, musique…. Pour moi l’art c’est la traduction de vives émotions, c’est aussi parfois le reflet de notre « imaginaire » qui ne demande qu’à s’exprimer …il est fait de beauté, de rêves, de réalisme qui s’expriment dans un code particulier et qui nous fait toujours voyager…

    J'aime

  2. Super article ! Je ne connaissais pas la danse japonaise, très gracieuse !
    Je trouve que le poème est extrêmement bien choisi, Il est d’actualité.
    C’est dommage que tu ne sois pas allée voir Inside, je pense que c’est la meilleure expo que je n’ai jamais faite. C’est bien plus qu’explorer l’oeuvre de l’intérieur mais aussi une quête intérieur de soi même, c’est très perturbant, certaine pièce peuvent te mettre mal à l’aise ou meme réveiller en toi quelque chose. C’était vraiment extraordinaire !

    Aimé par 1 personne

Ce que je préfère, c'est lire les commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s