Look | I don’t need the Internet, the Internet needs me

DSC_1427

DSC_1403

Yooo les artichauts chéris, un nouveau look sous les feuilles mortes, avec encore une fois beaucoup d’éléments inédits pour vous ! Le soleil était de la partie, as you can see et la lumière abondante. Je voulais absolument un dernier look pour l’année, avec de la lumière, des feuilles d’automne, où je portais ma veste. Quoi ? Moi, exigeante ? Je suis contente d’avoir pu l’avoir, et vous le présenter aujourd’hui.

Je viens de terminer ma semaine de stage, dans la petite médiathèque de ma petite ville de 3500 âmes (proportions, tout ça). Et j’ai vraiment passé une super semaine. J’aurai de quoi développer à l’oral de stage sur le pourquoi du comment j’ai aimé. Tout était bien, j’ai découvert l’univers du métier de bibliothécaire, et le fait d’être dans une petite médiathèque était encore mieux, car on touche à tous les domaines. Par exemple je me suis occupée de livres, de l’arrivée dans les cartons jusqu’à la mise en rayon. Et pfiou, c’est du travail quand vous en avez beaucoup à faire. Tampons, protéger, renforcer. Pendant 3 heures d’affilées je faisais la même chose, mais ça ne me dérangeait tellement pas, j’aimais ça ! En une semaine, j’ai aussi changé d’état d’esprit (en mieux) ce qui a probablement fait que j’ai encore plus profité. J’ai décidé de ne plus être pessimiste, voir le mauvais côté des choses et se laisser voguer dans des pensées négatives. En croyant me protéger en envisageant le pire, je me suis juste mis du stress pour rien, et quand tout est stress, on n’en a pas besoin. J’ai compris qu’autant minimiser la gravité des embûches pour ne pas soi-même se mettre des bâtons dans les roues et qui nuit à sa « paix intérieure » alors qu’il n’y a pas de vrai obstacle, si ce n’est soi. On est son plus grand malheur parce qu’on donne de l’importance, ne gère pas ses sentiments.  A ce propos-là, peut-être je ferai un article Vlog pour dire tout ce que j’ai a dire sur le sujet. Une nouvelle Alheana est née, ça c’est moi qui vous le dit !

02

Une tenue qui me représente bien, principalement du noir, avec du rose ! Il me restait un chèque cadeau d’une bonne valeur de mon anniversaire (en Janvier) alors je me suis dit qu’il fallait que je l’utilise. Chose qui aurait été faite bien avant si le magasin du chèque cadeau n’était pas la Halle aux Vêtements. Pourquoi ici ?! C’est tout, sauf le genre de magasins où je trouve mon bonheur. J’ai laissé mes à priori de côté, il le fallait bien, et j’ai trouvé (aaalléluia) cette veste (+ une autre de ski pour le grand froid, quand faut y aller, faut y aller). J’aime tout dans cette veste. La forme simple, tombante, la longueur, le style des boutons, les épaules structurées. C’est ma nouvelle belle veste. Trouver des vestes est pour moi un vrai casse-tête alors quand ça arrive c’est l’amour fou ! Je l’ai portée autant que je pouvais pendant 2 semaines, maintenant ce n’est déjà plus la saison (quand est-ce que je vous présenterai un parfait look de saison ?). Vivement le printemps.

DSC_1415

DSC_1431

Mon pull adoré vient de SheIn, anciennement SheInside. Je ne me fais à ce changement de nom ! Quoi qu’il en soit, je l’aime beaucoup beaucoup et la qualité est parfaite. Je veux dire, c’est ce qu’on pourrait trouver à Zara ou jenesaisquoi. Le tissu est doux et ne peluche pas, enfin bref on dirait que je fais de la pub, mais c’était pour dire que pour une (petite) radine comme moi, j’apprécie la bonne affaire ! La phrase m’a fait rire en la voyant. En l’achetant je n’ai même pas fait le lien Internet needs me < my blog, I am irreplaceable. Because Non ! Si j’avais des chevilles aussi grosses je ne rentrerais plus dans mes Doc Martens, ce serait un grand malheur. On est tous irremplaçable et remplaçable d’une certaine façon.

Je trouve même que ça ne veut pas dire grand chose. Etre remplaçable a une connotation négative alors que c’est juste… vrai. On remplace un objet par effet de mode ou alors, quand il est abîmé. Dans une vie on rencontre beaucoup de personnes, on va sur beaucoup de sites, on « adore » plusieurs personnes. L’une en chasse l’autre. Toujours meilleurs, plus cool, plus un modèle. On a le goût de l’inédit, on se lasse, on découvre une autre facette moins rose. On finit par tout oublier. On se dit que de toute façon la personne va vous oublier alors autant faire de même. On garde les expériences, les bons moments, les choses découvertes avec la personne ou grâce à elle. Au fur et à mesure du temps, elle n’est plus qu’une image qu’on s’est construite d’elle. Le point de rupture peut être volontaire ou pas, amère ou sans émotion, si on ne tient pas du tout à la chose. On peut passer de l’adoration à la haine de la chose, la personne, qu’elle soit à travers un écran, votre voisine ou à 10 000 km de vous. De toute façon, on crée le besoin. Besoin d’un téléphone, besoin de sa famille, de poster des articles sur son blog, entretenir des liens avec quelqu’un, écouter de la musique. Sinon quoi ? La chute. On peut tout remettre en question avec la question de pourquoi ce besoin.

DSC_1434

DSC_1457

J’ai craqué sur ce bonnet à Zara. Le style, avec les petites oreilles, me rappelle le style des coréennes trop mignonnes ! Mon sac vient quant à lui d’H&M. Le métallique m’attire toujours l’œil et quand j’ai vue qu’il coûtait seulement 10 euros, ça a fini de me décider à l’acheter. J’espère qu’il n’est pas trop fragile, c’est pile la forme que j’aime.

01

DSC_1407

Deuxième fois que je portais ce leggings en velours alors que cela doit bien faire 1 an et demi qu’il est dans mon armoire. Enfin, il a aussi passé du temps sur une chaise, en attendant d’être resserré à la taille. Les leggings d’H&M sont une vraie catastrophe ! Au moins ils sont longs, mais c’est le 2ème que je dois resserrer. C’est ma mère qui est contente. Du coup il fait des plis pas très jolis. Mais je ne vais pas me plaindre, je voulais depuis longtemps un leggings en velours. J’en voyais sur beaucoup de looks de style Pastel Goth et je salivais devant ! Je me souviens encore de quand je l’avais acheté, on s’en fiche mais je vous raconte quand même : j’étais passée devant à H&M, sans l’acheter. Je suis partie, puis j’ai refait tout le tour du centre commercial au pas de course pour l’acheter.

DSC_1409

Mes inséparables Dr Martens 8 trous, qui sont très pratiques à porter et confortable comme tout !

DSC_1419

DSC_1413

Photographe : ma mère

Veste : La Halle aux vêtements

Pull : SheIn

Leggings : H&M

Boots : Dr. Martens

Bonnet : Zara

DSC_1451

Aimez-vous les pull fun, à motifs, colorés ou à messages ? Vous avez passé un bon Noël ?

Kisu !

Publicités

8 réflexions sur “Look | I don’t need the Internet, the Internet needs me

  1. ahah c’est rigolo car j’ai posté un artwork avec le même logo que ton pull il y a quelques jours à peine sur ma page fb.
    Je ne savais pas que ça existait en vêtements (shame on me) c’est trop cool !!! Je vais aller voir le site du coup
    Sinon les Doc Martens, toujours aussi cool que ça me donnerais presque envie de me mettre a en porter :p

    J'aime

  2. Trop trop mignon ton bonnet. J’adore porter également des pulls à thème dès que je le peux. Merci pour tes articles et commentaires de qualité tout au long de cette année. A bientôt et très bonne année à toi. Toujours le meilleur…..

    Aimé par 1 personne

Ce que je préfère, c'est lire les commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s