Comment j’ai réalisé mon rêve

Yo à toi, qui as des rêves ! Je suis ici pour te raconter comment j’ai réalisé le mien ! Je laisse le suspens sur ce rêve, avant j’ai prévu de faire un éloge à la vie. *raclement de gorge*

Avant qu’on se lance dans l’aventure, jamais je n’aurais cru pouvoir le réaliser. Quand j’en parlais, en vrai ou dans un article Bucket List (choses à faire avant de mourir, article qui n’est pas publié, maybe un jour ?) c’était sur le ton du pessimisme ! Ma mauvaise habitude ! Le fait que ce rêve que je pensais si inatteignable, depuis le jour où une fois on m’avait dit « non ce n’est pas possible », se soit produit, ça me prouve que je peux être sincère quand je dis vouloir être optimiste ! Je vois que les choses que je critique en disant quelles n’arriveront pas, peuvent arriver. Ce n’est pas parce que ça rate une fois, que ça ratera la deuxième ou la troisième ! J’ai eu la chance que ma mère accepte de « sacrifier » trois jours de vacances + de la money pour que ça arrive. Si on se rend compte de la chance qu’on a, que ça nous a rendu heureux, c’est ça qui compte ! Il ne faut pas avoir de culpabilité. Je pense alors à des rêves très ambitieux, comme des voyages chers, ou des études coûteuses, où sur le coup, on n’ose peut-être pas demander d’aide à ses parents ! Mais ça vaut toujours le coup au moins d’en parler. Essayer n’est pas vain. Réalisons nos rêves ! Je crois au destin, et même si vous ce n’est pas trop votre délire, dites vous que si une chose que vous souhaitez fortement n’arrive pas maintenant, elle arrivera le moment opportun pour que tout soit parfait. Et ce sera génial. Chaque fois que je suis dans le doute, me dire ça m’aide beaucoup ! Je ne peux pas aller ici ou là, avoir ci ou ça, ce n’est pas grave cela arrivera quand il faudra. Je n’ai qu’à rester en vie jusque là et c’est tout. DONC, je pense maintenant pouvoir vous révéler mon rêve. Enfin, ce n’est n’était pas non plus le seul but de ma vie, je suis du genre à avoir beaucoup de rêves. On a le droit d’avoir des rêves qu’on ne pense jamais atteindre, garder un espoir, si infime qu’il soit, est primordial pour aller de l’avant.

J’ai assisté au concert de Bring Me The Horizon (le seul groupe de musique dont je peux dire être fan, même si je n’aime pas ce « titre » de  fan) ! C’est un ancien groupe de deathcore (et metalcore) anglais. Je les ai connus à cette époque. C’était du métal, en gros, avec des riffs en guitare et du chant…crié ? Du scream, pour les adeptes. Après, il y a beaucoup de dérivés, catégories, c’est très vaste ! Maintenant leur style a beaucoup évolué et ils sont passés du côté lumière aha. J’ai vu qu’on pouvait parler de Metal Alternatif. Bref, c’est normal que vous ne connaissiez pas ce n’est pas Justin Bieber non plus. J’en avait parlé quelques fois sur le blog, ça doit remonter à loin maintenant.

Tadaaam. Futile ? Eh bah ça aurait pu facilement ne pas se produire, je ne vise pas que des choses impressionnantes.

Le jour où j’ai commandé les billets, je me suis dit que j’allais faire un article dédié à ce sujet juste avant le concert, mais c’est encore plus intéressant de vous en parler une fois que c’est passé !

Reprenons depuis le début :

Partie 1 : Les billets

Je suis abonnée aux comptes de BMTH sur les réseaux sociaux. Puis je tombe sur une photo affichant des dates de concerts pour la tournée, notamment la tournée européenne. J’aime bien voir les choses même si je ne peux pas les acheter/vivre/voir. Je vois qu’il y a Paris, et je suis replongée 3 ans plus tôt où j’en avais pleuré (j’ai honte, mais j’avais 12 ans en même temps) en me disant que si je n’allais pas à ce concert-là, il n’y en aurait plus jamais et qu’alors c’était fichu. Qu’est-ce que c’est facile de se rappeler le passé en se disant que c’était bête, alors que sur le coup on y croyait vraiment. Les billets seront bientôt en vente, je bave de plus en plus.

(ceci est une image)

Puisque l’espoir fait vivre, je sais comment va se terminer l’histoire :

  • Maman, il y a le concert de mon groupe à Paris le 14 avril.
  • Ok.

Sauf que miracle, la vie est belle, je vois un arc-en-ciel à ma fenêtre (le pire c’est que c’est vrai) :

  • Maman, il y a le concert de Bri-brig (surnom affectif attribué par ma sœur) à Paris le 14 avril.
  • A bon, les billets sont en ventes ? On commandera ce soir.

Et là, dans ma tête c’était la danse de la victoire ! Ma vie avait enfin un sens !

Et le soir, j’ai pris cette superbe photo :

Partie 2 : L’attente, et juste avant le concert

Ayant commandé le jour de la mise en vente des billets, l’attente promettait d’être longue. A 7 mois du concert, je ne réalisais pas encore. Et j’ai réalisé assez tard d’ailleurs… Pour partir à Paris, nous avons choisis l’option Bus, après avoir utilisé maintes fois Blablacar on a souhaité plus de tranquillité. Après mes trajets en bus (40 heures en l’espace de moins d’1 mois donc 4 nuits) je n’étais pas tellement emballée et pourtant, avec FlixBus on a payé 15 euros par personnes à l’aller (20 euros au retour), avec un confort tout à fait convenable. Prises USB et possibilité d’avoir une prise normale (tous les sièges ne l’ont pas) pour charger ses appareils + wifi + sièges spacieux + toilettes + calme dans le bus, il n’y a pas à se plaindre. Par contre il faut prévoir une marge de retard pour l’arrivée, on a eu 15 minutes pour le voyage allée et 40 minutes pour le voyage retour.

Partie 3 : Le concert

Le concert se déroulait au Zénith de la Villette (au lieu du Trianon initialement prévu car toutes les places avaient été vendues en un temps record), nos places étaient assises, non numérotées. Nous avons quand même décidé de venir 3 heures à l’avance (avant l’ouverture des portes mais 4h15 avant le début du concert). Je pensais qu’il y allait avoir une vraie queue, ordonnée, mais en arrivant on aurait juste dit un meet-up de gens au style rock. Directement, sur le chemin on repérait les gens aux tee-shirts du groupe, les cheveux de toutes les couleurs, avec des côtés rasés, piercing, écarteurs, tatouages (même si on ne les voit pas sur mes photos, aha). C’était vachement cool de voir plein de gens originaux alors que je n’en vois pratiquement jamais dans ma campagne ! C’était un brin bizarre, on s’observait un peu tous mais rien de méchant.

Donc, une fois arrivée devant les portes avec plein de gens autour on a trouvé une place sympa où s’asseoir. Et on n’a plus bougé. J’ai révisé des cours, on a mangé et écouté la musique de gens qui avaient des enceintes.

Puis d’un coup les gens se sont levés et l’effet papillon mouton de Panurge a fait qu’on s’est retrouvé à faire la « queue » (traduction = faire partie d’un pâté) debout, puis sous la pluie. Et enfin, on a commencé à avancer. Le personnel était vraiment gentil, pas du tout brusque ou désagréable devant la foule de gens un peu partout qui poussaient pour rentrer. Ensuite on m’a dit de mettre mon appareil photo dans la consigne, alors que je n’avais qu’une envie, qui était de courir pour réserver de bonnes places aha. Je stressais, mes mains tremblaient alors que je donnais ma pochette d’appareil et qu’ils m’expliquaient comment marchait la consigne. Une fille à côté de moi avec un bridge (piercing <3) pleurait de colère tellement ça la dégoûtait de devoir donner son appareil au lieu de pouvoir se faire de beaux souvenirs parce qu’elle avait un bon appareil. Elle m’a demandé si ça ne m’énervait pas moi aussi. J’ai du répondre un truc intelligent comme « Ouais, trop ». On va sauter quelques étapes. Nous avons trouvé des places super cools, au 6ème rangs des sièges assis, parfaitement centrés. Nous avons dégusté nos repas, ensuite s’est jouée la première partie. Je dois vous dire à quel point j’adore les concerts. Je pourrais aller en concert de n’importe quel style de musique et j’aimerais. Si c’est de la vraie musique hein, nulle, ça ne compte pas. J’ai acheté un tee-shirt avant que le concert démarre.

Le nom du groupe de la première partie est Don Broco. Le chanteur était sympathique, nous parlait un peu français pour rire. Comme les (faux) noms des membres de sa famille, et d’autres trucs dans le genre. Les musiques commençaient à mettre de l’ambiance. J’ai pu assister à mon premier Circle Pit (au signal du chanteur, les gens dans la fosse se mettent à courir en tournant en rond), c’était épique !

Puis après l’entracte, Bring Me The Horizon a débarqué et je me suis rendue compte 1 seconde plus tard que non, l’ambiance allait commencer maintenant. C’était géant. On est resté debout pendant tout le long, les gens sautaient (moi y compris, je me suis étonnée), pogotaient (faisait la danse du pogo, le cliché du concert de rock/métal/punk), on chantait les paroles avec Oli, il y avait des bras en l’air, une vrai connexion, les effets visuels étaient sympas et les musiciens ont assuré. J’ai trouvé ça parfait. Certaines personnes n’ont pas compris qu’ils avaient dit au revoir, c’était très expéditif même si moi ça ne m’a pas choquée. Dernière date de la tournée, et le plus beau concert de ma vie, je ne pourrai jamais oublier cette ambiance électrique et toute cette énergie !

Partie 4 : Une vie après

Une fois sortie, on est allé récupérer avec ma mère nos appareils confisqués respectifs (reflex et bombe lacrymogène). J’ai acheté à 3 euros une affiche du groupe à des gens qui en vendaient dehors. Le concert s’est terminé 1 heure plus tôt que prévue, mais j’étais tout de même exténuée dans le métro !

Le retour en bus le lendemain (dans lequel j’écris ce pavé) a été moins sympathique que l’aller. Manque de chance, Internet n’a absolument pas marché. Regarder la saison 6 de The Walking Dead, ce sera pour plus tard !

Retour à la maison. J’ai raconté à mes amies à quel point ça avait été formidable, j’ai enregistré plein de photos prises par des gens. J’ai l’impression que tout le monde a aimé. Je vous laisse avec la vidéo récapitulative postée sur le compte Instagram du groupe qui récapitule un peu tout, histoire de donner un aperçu de l’ambiance :

Paris – Thanks for an unforgettable night, you were incredible! We'll be back soon 🇫🇷☔️ 📹 @livesandlevels

A post shared by Bring Me The Horizon (@bmthofficial) on


Une Bucket List, ça vous intéresserait ? J’ai beaucoup parlé, mais ça vous a plu quand même ?

288 Kisu !

Publicités

14 réflexions sur “Comment j’ai réalisé mon rêve

  1. Coucou !!!
    Je dis oui à fond pour la bucket list 😉
    Ca devait être super cool, je suis un peu comme toi à me dire que les choses arriveront au moment opportun mais j’aimerais parfois un peu plus les provoquer 😉
    Kisu !!!

    Aimé par 1 personne

    • Et bien, il ne me reste plus qu’à refaire cette Bucket List alors ! Je pense comprendre ce que tu veux dire (on ne sait jamais), mais comme on est les seuls à savoir à quel point c’est important et d’où ça vient, les significations, c’est pour ma part. On dit mais on ne dit pas, tu vois ? Ou sinon on se livre, ça fait un bel article, mais il faut passer le cap !
      Bisous.

      J'aime

  2. Ahah je suis tellement jalouse !! Si tu savais tout ce que j’ai fait pour convaincre mes parents d’aller à leur concert à Bordeaux mais leur principal argument (parmi bien d’autres) : « Tu as personne pour venir avec toi et moi je veux pas te suivre au milieu de gens bizarres » ^^ Bref, ton article est super tout comme ton blog en général ! 😉 ps: Je suis tombé sur ton blog grâce à BMTH en cherchant leur album Sempiternal c’était vraiment une belle découverte 🙂 Une bucket list ça serai vrament bien 😉

    Aimé par 1 personne

    • Au moins tu as fais tout ce que tu as pu, bravo à toi ! Moi non plus je n’avais pas d’amis qui auraient accepté de faire la route, etc, du coup j’étais dans les places assises, les gens les plus… bizarres ^^ n’y étaient pas c’était tranquille. Il faut qu’on fasse des amis de concert toi et moi aha. Merci beaucoup ça me fait plaisir, je suis contente que tu aies commenté ! Merci BMTH alors XD. Cool, je la ferai.
      Gros bisous.

      J'aime

  3. J’ai vraiment adorés cette article moi-même étant un « fan » incontesté de ce groupe. Je me suis assez reconnus dans la petite toi de 12 ans qui est en fait un assez bon monologue de moi il y a 7 mois quand on m’a dit que j’étais trop jeune pour y aller et que je pleurais tout ce que je pouvais.
    Mais bon je croise les doigts pour que dans quelques années le groupe fassent une tournée a Paris !
    Mais bon je parle trop de moi, j’adorerais une Bucket List !,
    Kisu

    Aimé par 1 personne

    • Salut à toi, fan ! Contente que tu aies aimé. C’est vraiment pas facile de tirer un trait sur des trucs comme ça. C’est bien, garde un esprit positif le temps passera plus vite et la victoire n’en sera que plus belle. Tu peux encore plus parler de toi si tu veux, je veux dire, ça ne me dérange absolument pas au contraire. Je passe déjà ma vie ici à parler de moi… Bref, merci pour ton avis, et ton commentaire !
      Kisu ;).

      J'aime

  4. BONJOUR TOI. JE TE HAIS. COMME JE HAIS MON AMI QUI EST ALLE A CE CONCERT.
    CORDIALEMENT.
    UNE PERSONNE DEGOUTEE D8 WESH.
    *reprend son calme*
    iiiih ! Tu vois, tout est possible, il suffit d’y croire un peu et d’attendre le bon moment !
    Flixbus c’est génial c: surtout pour internet et quand tu as 2h-3h de route à faire ( bijoule. Je connais bien ça. ).
    Ça avait l’air géant, Je suis trop dég’ ( Et mon pote qui me l’a bien fait sentir. Cette saleté ! )

    Aimé par 1 personne

Ce que je préfère, c'est lire les commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s