Gogo Décolo | L’after (ma routine pour limiter la sécheresse, casse et fourches)

Yo les gimauves ! Je suis tellement contente de poster cet article, que j’ai commencé à écrire il y a plus de 11 mois ! Rien que ça ! J’ai perfectionné ma routine et mes recherches, donc c’est parti pour cet article où j’ai plein de conseils et choses à vous montrer.

J’avais lancé une série de trois articles intitulés « Gogo Décolo ». Décolo, diminutif de décoloration. Je n’ai pas fait le troisième article « l’After » plus tôt pour plusieurs raisons : je voulais me créer une routine parfaite à vous présenter, avec des produits efficaces et naturels comme j’aime. Un défi. Je viens de me souvenir de vous avoir promis de vous parler de mon No Poo. Mais c’est une autre histoire ! Maintenant j’ai ma routine bien installée, mes petites astuces qui me changent la vie (capillaire).

Mais avant mes conseils, je vais vous raconter un peu ce qui s’est passé dans le après de ma première décoloration.

Evidemment, mes cheveux ont pris un sacré coup mais je m’y attendais. Grâce au soin de la boite de décoloration (ma 1ère), le boom-rang de la sécheresse à été un peu retardé. Elle s’est d’abord traduite par un toucher rêche. Mais mes cheveux sont tout le temps secs donc ce n’est pas une grosse perte. Ce qui est cruel, c’est que mes pointes ne se sont pas tout de suite cassées, c’est au fur et à mesure et encore aujourd’hui que ça arrive. Après, que mes cheveux se cassent est « normal », ils ne sont pas très résistants mais ça m’a fait un peu mal au cœur. Sur le coup je n’ai rien changé dans ma routine capillaire. J’ai continué à me mettre de l’huile d’olive quelques fois par semaine et faire le mon No-Poo. J’aime ne pas utiliser 10 produits sur mes cheveux. Ma routine tient sur 3 choses : de l’huile, de l’après-shampoing sans silicone, sulfate, paraben (j’ai bien vérifié la composition) et une brosse type Tangle Teezer. 3 mois après avoir décoloré j’ai regardé des anciennes photos de mes cheveux bouclés et j’ai constaté une perte de quelques centimètres, moi qui veut à tout prix les faire pousser aha. Chaque centimètre est important ! Je suis logique, je les veux plus longs alors qu’est-ce que je fais ? Je décolore. Premier réflexe, accuser la coiffeuse qui avait dû plus dépointer que ce que je lui ai demandé. A vrai dire, je me fiche un peu qu’ils soient abîmés, je ne vois pas de fourches et ils sont colorés alors je suis contente. Je me souviendrai toujours de sa réaction en touchant mes cheveux, c’était mot pour mot « A oui, ça fait paille quand même. On a faire des soins. » Merci bien, vive les silicones, l’éphémère qui après laisse les cheveux desséchés. Bref, quoi qu’il en soit, je me suis crée un planning capillaire.

Pour ma deuxième décoloration, 7 mois plus tard, je me suis tournée vers les produits de grossistes. Dans l’idéal je serai allée chez Bleu Libellule, les produits sont moins chers. Dans tous les produits proposés, la quantité était bien trop grande pour moi ça aurait fini à la poubelle. Alors je suis allée chez la Boutique du Coiffeur qui se trouve dans mon centre commercial et est donc beaucoup plus facile d’accès. Pour avoir des petits formats, j’ai pris les seuls qu’il y avait et étaient donc beaucoup plus chers pour le prix au kilo. J’ai aussi acheté un petit bol en plastique pour me sentir une pro alors que je suis tout sauf ça pourquoi je fais un article d’ailleurs ? pour remplacer mon bocal à compote qui n’était décidément pas pratique !

Troisième légère décolo, j’ai constaté une nouvelle fois de la casse (2 cm environ, dire que ça change tout) sans que ma texture de cheveux soit plus rêche en fait. Étonnamment ! C’est stable, ça pourrait être bien pire ! Les gens me disent toujours « Mais pourquoi tu n’arrêtes pas de colorer et laisser tout repousser pour qu’ils soient en bonne santé ? » en ce moment c’est surtout *en tripotant ma touffe* « Ça va encore, pour ce que tu leur fait subir » ^^. Victoire ! Une autre est en prévision, je vous en reparlerai en bas de l’article.

Routine :

DSC_1617

Avant le lavage à proprement parler, je mouille toutes mes longueurs la tête en bas et applique grossièrement sur toute la chevelure mon après-shampoing. J’ai pris longtemps, longtemps avant de le trouver. J’en voulais un parfait pour ma nature de cheveux ! Il est très très hydratant, meilleur que tous les masques que j’ai pu tester ! Une petite merveille pour les cheveux bouclés et secs il les adoucie, fait briller. Je n’ai pas décrypté sa composition en détail, mais déjà, sans sulfates, silicones, parabens, pour moi c’est l’essentiel ! Ce n’est pas un A.S premier prix mais il le vaut bien. Je l’ai acheté sur Amazon pour une vingtaine d’euros. Je l’utilise depuis presque 1 an et il m’en reste encore pour 1 an je pense, alors que j’en mets une bonne quantité ! Il faut le croire.

DSC_1609

Les jours où la couleur est en fin d’existence je me permets de faire un masque à l’huile de coco. Cette huile, et la chaleur, fait dégorger les couleurs mais est très hydratante ! Contradiction malheureuse. Ensuite je lave mes cheveux, en mettant simplement l’A.S sur le cuir chevelu car c’est cette partie qui a le plus besoin d’être rafraîchie et quand on le rince il glisse sur le reste des cheveux et les lave comme il faut. Je me brosse les cheveux. J’alterne parfois avec cet autre après-shampoing pour que mes cheveux ne s’habituent pas trop.

Il existe deux team, la team anti-brossage sous l’eau, la team brossage sous l’eau. L’une dit le contraire de l’autre. Les cheveux se casseraient plus/moins. Pendant longtemps, je ne me brossais plus les cheveux qu’avec mes doigts, 1 fois par semaine. Entre temps, j’ai fait l’acquisition d’une brosse à cheveux qui a révolutionné ma vie, et mon temps de brossage. Je vous présente ma brosse d’amour, qui est magique contre les nœuds. De 1h à 1h30, je suis passée à 10 minutes !

DSC_1628

Ce petit bébé m’a vraiment changé la vie ! Elle ressemble beaucoup à la Tangle Teezer dans le principe. Mêmes picots, même plastique. Celle ci est un peu moins cher. C’est donc un super dupe.

Je ne le fais pas super souvent mais je veux avoir une chevelure d’enfer je mets un bonne quantité de masque sur pratiquement tous les cheveux. Alors que je cherchais un masque qui nourrit vraiment, sans paraben, silicone, sulfate, parfait pour après une décoloration quand les cheveux en ont le plus besoin. Je suis tombée sur une astuce qui va en étonner plus d’une : utiliser des masques pour cheveux crépus. On dit toujours « utilise des produits adaptés à ton type de cheveux »mais on a le droit de tricher. C’est sur Madmoizelle.com que je l’ai lu, alors j’ai fait exactement comme la journaliste. J’ai acheté le fameux masque qu’on trouve dans tous les supermarchés entre les affreux défrisages pour enfants, où ils sourient tout heureux sur la boite violette et jaune. Le nom du masque m’a marqué, il s’appelle « Cholestérol ». Ouioui, comme le dépôt dégoûtant jaune qui bouche les artères à la force de l’âge quand tu as été un bon vivant carnivore. En plus ce masque est jaune et épais. Enfin bref, je l’ai trouvé en 10 secondes top chrono dans le rayon cheveux et il fait mon bonheur, pour 3 euros 30. Sur 3 personnes qui l’ont essayé, les 3 ont été fan de l’effet qu’il a ! Depuis le temps que je n’avais pas de masque ! J’avais l’impression que le principe même des masques était de contenir du silicone. Une vraie plaie. Ce produit est totalement contraire à mes principes, je l’ai acheté devant le deuil de mes pointes horribles, à 10km de périmètre on voyait que ça rebiquait dans tous les sens quand ils étaient lisses alors j’ai craqué pour les moments durs.

Les huiles

En fin de semaine, j’applique des huiles sur mes cheveux. A chaque huile sa propriété, pour tel problème, tel type. C’est quand même le moyen le plus naturel, simple et respectueux des cheveux pour les embellir ou même les sauver ! Au début de quand j’écrivais cet article j’en mettais tous les jours. Erreur, ça a foncé la couleur de mes cheveux, colorés et bruns (qui étaient noirs).

Pour que les oreillers ne se gorgent/graissent pas de l’huile je vous conseille fortement de mettre un foulard en satin dessus, ou alors acheter une taie d’oreiller en satin ou enrouler vos cheveux dans un foulard ! En plus de protéger l’oreiller, le satin limite les frottements des cheveux. Qui dit moins de frottement = moins de casse, moins de frisottis, moins d’usure des écailles. Tout bénéf’ !

Pour toute la tête, du cuir chevelu, en passant par les racines, jusqu’aux pointes, j’utilise l’huile de Jojoba. Notamment pour sceller l’hydratation des cheveux elle est recommandée !

Pour hydrater plus en profondeur les longueurs et les pointes, l’huile d’Olive est quand même le BA-ba ! On peut ne pas apprécier son odeur et sa lourdeur, mais elle est pratique à trouver et utiliser au moins.

Mon coup de cœur est pour l’huile d’Avocat ! C’est une découverte géniale, ça ne fait pas graisser les cheveux, ou alors ce sont mes cheveux qui absorbent très vite mais je sais que même ma sœur en met quand ses cheveux ont un coup de sécheresse. Quotidiennement, pour garder des beaux cheveux c’est le top.

Pour la pousse des cheveux je mets de l’huile de ricin, mais je ne pourrai pas vous dire si ça change quelque chose… personnellement ils ne poussent pas beaucoup, ou se cassent donc c’est dur pour moi de juger ce que ce serait sans ! Je continue d’en mettre. La texture est vraiment surprenante, très lourde. Même quand on a l’impression d’en prendre une petite quantité ça en utilise plus qu’avec n’importe quelle huile.

Je pense avoir fait le tour sur ma routine et mes conseils.

Qu’est-ce qui a évolué dans ma routine depuis 1 an ?

Je n’applique plus d’huile quotidiennement comme je vous ai expliqué ça m’a vraiment dégoutté j’ai dû décolorer et en repoussant c’est revenu à la normale. Je me lisse beaucoup moins les cheveux, avant c’était 1 semaine sur 2 et je mettais un truc chimique pour qu’ils ne brûlent pas même si j’utilise le StreamPod. Je n’ai plus le courage de tous les jours appliquer/faire quelque chose à mes cheveux. La nuit je fais deux nattes grossières pour conserver les boucles plus longtemps, ça m’a un peu sauvé la vie.

Qu’est-ce que je compte faire maintenant ?

Je ne suis plus comme sur les photos qui datent de la semaine dernière, j’ai tout violet pour que mes cheveux ne s’habituent pas au bleu (qui me manquent tannnt) ! En Janvier je re-décolorerai (mais peu sur les zones déjà décolorées surtout du brun raté par ma coiffeuse), testerai vite le blond avant de tester le pêche (mélange de rose et orange) puis bicolore, un côté bleu un violet (c’est risqué dans mon entourage personne n’aime ah), puis revenir surement à violet. J’ai d’autres envies qui apparaissent, on verra bien ! 🙂

BRAVO SI TU AS LU

J’espère que cet article vous a plu, dites moi en commentaire si vous aimez bien les articles capillaires. Est-ce que vous changez souvent de tête, entre les coupes, couleurs, décolo, extensions, tissages, dreads et j’en passe ?

Kisu !

GoGo Décolo | Ma méthode et Résultat du Dip and Dye

Gogo décoloration ma méthode résultat du dyp and dye

Yo les marins d’eau douce ! Aujourd’hui je vais partager avec vous quelques photos retraçant la décoloration et la coloration que j’ai faite. Tout ne s’est pas passé exactement comme prévu, mais ça vous le verrez à la fin. Ça m’a bien surpris pourtant c’était prévisible ! Dans le Before de la série Gogo Décolo, je vous ai raconté le résultat de mes rêves et la décoloration que j’allais utiliser. Vous pouvez le lire en cliquant ici. Aujourd’hui je ne vais pas vous parler de l’état de mes cheveux, je vous en parlerai en détail dans un prochain article. Je crois avoir tout dit, sans plus tarder, l’article ! Et oui, il y une faute dans la bannière. Cordialement.

16h53 : Préparatifscheveux avant décoloration

Lissés, mes cheveux ont une certaine longueur. J’ai une mèche qui pousse beaucoup plus vite que je reste, j’ai des dégradés, des restes de reflets et j’ai utilisé des méthodes éclairsissantes mais trop lente pour la nécessité que j’en avais. Dans la boite Préférence les Blondissimes de l’Oréal, le Décolorant Platine Absolu, le but indiqué pour ma couleur est un blond clair en 30 à 35 minutes de pose. Je ne savais pas exactement jusqu’où je voulais aller, et surtout jusqu’où j’avais le droit. Comme j’ai dit à ma mère, fais le maximum dont tu te sens capable aha.

Attention, précaution avant une décoloration :

– Prenez le tee shirt le plus moche que vous trouvez, une vieille serviette ou système D, le sac poubelle avec trois trous. Histoire de faire passer la tête et les bras.

16h59 : Inspection de la boite et du guide

Blondissimes de l'Oréal, le Décolorant Platine AbsoluLe mode d’emploi est très clair et facile à comprendre. On mélange tout dans le 2, sauf un soin platine pour prendre soin du blond (ça ne me sera alors utile qu’une fois). On enfile les gants, et il suffit d’appliquer. La texture mousse épaisse est parfaite, à la fois elle ne coule pas et elle s’étale sans être pâteuse, trop difficile à travailler.

Ma mère m’a tout appliqué, seule j’aurais eu beaucoup de mal pour une première fois.

Astuce :

Quand on décolore, on ouvre les écailles des cheveux pour tuer les pigments (en gros), alors pour faire un dégradé et faire mieux pénétrer le produit dans la fibre, faites comme pour crêper vos cheveux, toujours doucement.

17h47 : Rinçage et essorage

DSC_0606J’ai laissé posé 15 minutes, soit la moitié du temps préconisé car il me semblait que ça suffisait. Et surtout ma soeur était paniquée en voyant du blond apparaître « Mais vite il faut rincer tout de suite ça va être clair ». Erreur, parfois il vaut mieux se fier à son instinct, sauf qu’on ne sait jamais entre lequel trancher.DSC_0615Voilà ce que ça donne sur cheveux mouillés. D’une photo à l’autre, on n’a jamais la même teinte. Roux, châtain, blond. En plus la couleur n’est pas uniforme, mais ce n’est qu’une étape transitoire. Pour ma part, d’une mèche à l’autre, les cheveux ne réagissent pas du tout de la même façon. Au moins ils ont assez bien pris, c’est bon à savoir pour les prochaines fois. Pour doser la couleur, je ne vous conseille pas la première fois au moins de mettre vos cheveux sous alu (pour faire augmenter la chaleur, mieux faire marcher le produit). On peut avoir des surprises.DSC_0614_01DSC_0618

Avant la couleur, il est écrit dans le mode d’emploi de se laver les cheveux avec un shampoing au PH Neutre. Devinez quoi ? C’est rentré par un oeil, c’est sorti par l’autre. Je ne sais pas pourquoi ça ne m’a pas marquée alors la tête au dessus de la baignoire, quand je dois me laver les cheveux ça me revient. J’ai fait avec les moyens du bord. Je ne suis pas un exemple aha.

18h01 : La coloration

DSC_0621On enchaîne avec la coloration ! J’ai opté pour la couleur Turquoise de La Riché Directions. J’aime bien cette marque, elle est réputée pour plutôt bien tenir. En plus elle est Cruelty Free (non testée sur les animaux, ce n’est pas négligeable). La couleur est bien pigmentée, je me suis dit qu’elle avait l’air très verte. C’est amusant, l’odeur n’est pas forte mais ça sent comme de la peinture. On trouve cette marque sur Internet. Pour ma part je l’ai achetée sur Amazon à 7 euros. Il existe plusieurs bonnes marques dans le commerce. On trouve aussi Crazy Color, Manic Panic, Stargazer, Bleach London. A force de me renseigner sur les colorations depuis plus d’un an, on apprend des choses ! Chacune à ses gammes de couleur, son prix. Si vous hésitez, comparez les prix, les couleurs, les avis et faites votre propre avis en les testant, tout simplement !DSC_0631J’ai laissé posé 1 heure, sur des recommandations de beaucoup d’utilisateurs.

Astuce :

Laisser quelques heures votre pot/tube de coloration au frigo renforcera les pigments et parait-il que la couleur sera plus vive.DSC_0660La riché direction turquoiseUne fois mes cheveux rincés et essorés. J’ai été surprise de voir à quel point mes cheveux sont… verts ! Dommage pour mon bleu turquoise. J’ai les cheveux trop blond. Blonc + Bleu/Vert = Vert. Si ma soeur ne m’avait pas interrompue comme ça… Le temps de me familirariser avec, j’adore le résultat. Bien sûr j’aurais préféré que ça monte plus haut, avoir toute la tête colorée ne serait pas pour me déplaire n’est-ce pas. Je me dis qu’il faut un début à tout. Si on m’a déjà fait des remarques juste pour ça, les deux derniers jours de cours (rien de grave, juste mes professeurs, petits camarades et CPE ne l’ont pas ratée), pour la tête je serais la marginale de service. Ce qui en soit ne me fait ni chaud ni froid. Tant que j’ai mes cheveux verts/bleus !La riché direction turquoiseQuelques jours plus tard.La riché direction turquoise

Voilà le résultat final sur cheveux lisses ! J’aime également le rendu quand c’est bouclé. Aujourd’hui, 1 semaine et demie après, je suis encore très satisfaite. Même si le blond va pointer le bout de sa couleur, ce n’est pas grave, je l’ai, ma couleur dans les cheveux ! Je me suis totalement habituée, je ne le vois presque plus et quand je me croise dans un miroir, je me dis Ah c’est cool, j’adore avoir de la couleur dans les cheveux.

Je me suis posé une question il n’y a pas longtemps. Si tu n’as plus l’identité vestimentaire… que reste t-il ? Tu reflètes une personne que tu n’es pas ? Tu es alors comme tout le monde, dans la monotonie du passe-partout. La lassante routine tu es blonde, brune, chevelure noire de jais, rousse, châtain ou indéterminée ! Des couleurs comme le rouge ou le faux blond sont bien tolérées, et passent totalement dans la vie de tous les jours. Pourquoi ne pas sauter le pas et que d’autres couleurs parmi toutes celles de l’arc-en-ciel seraient démocratisées, respectées et tolérées. Sans se faire juger au travail, ni être considérée comme « un coup de folie, pour s’amuser, retourner en enfance » alors que pour toi c’est plus sérieux que ça. Je suis consciente qu’on est directement jugé dès qu’on sort un peu des normes. Je me désespère, je fais trop ado en quête de soi même, alors que je me suis trouvée aha, je ne cherche qu’à montrer mon amour des couleurs, des petites licornes et des cimetières.

Pour l’évolution de la couleur au fil des shampoings, avec mon avis, sur ce qui a changé dans ma routine capillaire, l’état de mes cheveux après la décoloration, ce sera dans un prochain article !
La riché direction turquoise

Vous pouvez admirer ce petit tee shirt orange vintage et ce short à fleur que j’ai depuis mes 10 ans et qui passe difficilement si vous voyez ce que je veux dire. C’était pour se baigner, pas de chichis entre nous.

La riché direction turquoise

Avec Kimberley et sa nouvelle couleur prune.

dip and dye turquoisebulles de savonSur ces quelques photos, je vous quitte.

J’accueille vos avis avec plaisir, sur cette couleur un peu étrange, vos impressions sur ce format d’article, mon loonng blabla, etc.

Kisu !

GoGo Décolo(ration) | Le Before ( pourquoi et comment )

gogo décoloration le before

Yo les chouquettes.

I’m so excited, and I just can’t hide it, I’m about to loose control, and I think I like it !

Bref, cet après-midi je vais me décolorer une bonne partie des cheveux ! Plus que les pointes, moins que toute la tête. Je ne resterai pas en bicolore, c’est juste une transition pour avoir un beau bleu turquoise cet été. Je n’ai jamais été aussi proche de ce grand moment, j’en rêve depuis longtemps. C’est une décision assez important faite un peu sur un coup de tête. Pour vous expliquer, cela mérite un retour en arrière.

reconstitution

Il y a trois semaines : Ma mère et moi

Moi :

– Ça m’énerve, j’utilise de l’eau oxygénée depuis longtemps. Il faut le savoir pour voir que c’est un peu plus clair aux pointes.

Ma mère :

– Même avec le spray et la gelée éclaircissante ?

– Je pensais que ça allait mieux marcher que ça. Un peu plus vite, Ok, mais bon, cumuler les produits, prendre du temps pour laisser poser c’est un peu contraignant pour si peu de résultat. J’ai utilisé du citron, du miel, de l’eau oxygénée, le spray soleil Garnier et la Gelée 100 % ultra bond Garnier. C’est bien, à la fois la fin des cours et la coloration approche mais c’est dommage mon turquoise ne va pas bien ressortir (Pessimiste et réaliste que je suis). Pour ça, il faudrait décolorer je suis un peu dégoûtée.

– Pourquoi tu ne décolores pas alors ?

– J’ai déjà les cheveux bouclés et super secs de nature. Mais, j’en prends soin et il ne sont pas non plus rêches. Mais imagine si ça me casse les cheveux ce serait la catastrophe ! Ils peuvent tenir le coup. Mais déjà que je me plains qu’ils sont cassants. Et après, quand je n’aurai plus le droit de les colorer je vais faire quoi de ces cheveux bruns/blonds foncés ? Au moins, je ne ferai pas la coloration en vain. Je ne veux pas jeter mon argent par les fenêtres. Et d’ailleurs, comment je fais pour doser l’éclaircissement ? Si ça se trouve je vais essayer d’avoir un blond pour me retrouver avec un châtain foncé… Décoloration avec la poudre et la crème ou en supermarché déjà tout fait avec plein d’autres produits nocifs ? Je ne suis pas une chimiste en plus d’être maladroite. Pour une première je peux faire le plus simple. C’est cher chez le coiffeur, en plus elle me met du shampoing (No Poo) et je n’aime pas ça. Je me lisse les cheveux une fois sur deux, ça ne va pas les arranger. Sur cheveux bouclés, ça va rendre comment je n’ai jamais vu colorés + bouclés ? Je ne vais pas tous le temps les lisser ? JE NE SAIS PAS QUOI FAIRE.

– Fais comme tu veux.

– Ok merci.

Voilà comment j’en suis arrivée là. Dès le lendemain j’avais la décoloration. Pour une première décoloration partielle, j’ai opté pour la décolo de supermarché. Pour les prochaines (parce qu’il y en aura si ce n’est pas catastrophique) je ferai ma chimiste avec les mélanges. C’est plus pur, il y a moins de produits qui ne servent à rien, pour la texture, l’odeur et autres silicones, parabens. Chaque chose en son temps aha. Cet article est très Vlog, je raconte ma vie. Maintenant que vous savez ce qui s’est passé dans ma tête, YOLO, je vous montre la décoloration.

la décoloration

l'oréal

Cette série va comprendre 2 autres articles. Par rapport à la décoloration, celui-là est le passé, le prochain, le présent, et l’autre le futur. Enfin si je puis dire, puisque actuellement n’est pas le passé. Le Before, on va dire. Depuis je compte les jours. De 20 jours, c’est passé à 15, 10, 5 et maintenant c’est le Grand Jour. J’espère qu’il n’y aura pas d’imprévus m’obligeant à repousser. Je ne vois pas pourquoi, mais ça m’achèverais, depuis que j’attends impatiemment. J’ai hâte j’ai hâte. La coloration ne me fait pas peur, c’est simple à poser, ça n’abîme pas les cheveux, ce n’est pas définitif. C’est la décoloration qui souvent fait peur aux personnes.

objectif ultime au beau milieu de mes rêves

cheveux turquoise

Dans le prochain article vous ne le verrez pas encore, j’ai des tenues en réserves sans cette nouvelle coiffure, prévoyante comme je suis.  Eh ben oui, ça demande de l’organisation avoir un blog. Depuis peu, je m’améliore et mon cerveau est en permanence en ébullition pour le blog. Vivement les vacances, tranquille Raoul. J’arrête les cours le 23 juin. J’aurai 2 jours de cours les cheveux bleus, c’est plus raisonnable. On dit toujours, oui, comme ça j’aurai plus de temps pour faire des articles. Moi c’est le contraire je trouve que garder un rythme régulier, est plus compliqué en vacances. Je m’en sortirai , l’ayant fait l’année dernière. Peut-être il qu’il aura des trous, je n’aime pas faire beaucoup d’articles à l’avance. Allez, j’arrête de papoter. Je retourne à mes sites de vêtements comme il se doit en un beau dimanche.

Partagez vos expériences en décoloration !

Kisu !! totoro

Ma vie de Curly Girl

ma vie de curly girl

Yo les chevelus. Vous avez sûrement pu le constater, j’ai les cheveux bouclés ! Je ne vous ai jamais raconté mon histoire capillaire, pourtant j’ai eu quelques changements pour en arriver jusque là. Je vais en profiter pour le faire aujourd’hui. Peut-être que des personnes pourront s’y retrouver. Je vous présenterai plus tard mes produits sinon l’article durerait beaucoup trop longtemps ! Pour commencer, il faut que vous sachiez que ma nature de cheveux est sèche puisqu’ils sont naturellement bouclés.

blog cheveux

Quand j’étais petite, vers 6 ans, j’avais les cheveux raides comme des baguettes. Sans volume ni ondulations, rien. Puis un beau jour, chez le coiffeur, je me suis coupée les cheveux, normal. Ils se sont mis soudainement à boucler. En primaire, j’ai adopté une coiffure pour me débarrasser des frisottis, mon ennemi premier. Quand on s’attache les cheveux, c’est automatiquement quelque chose qu’on ne rate pas. C’était donc une queue de cheval, avec en plus du gel pour tout plaquer en arrière. Magnifique. Entrée au collège, je me souviens avoir dis « Jamais je ne me détacherai les cheveux, ils sont trop moches. » Pourtant, ça m’aurait plu et parfois on me posait la question, de pourquoi toujours cette coiffure. On m’a même « encouragée », entre guillemets pour le faire. Courant 6ème j’ai franchi un grand cap. Je me suis détachée les cheveux, après les avoir lissés. C’est énorme pour quelqu’un qui ne l’avait jamais fait. Mon lisseur me permettait d’obtenir un lissé un peu volumineux. Ça a été un exploit pour moi ! Malgré leur aspect un peu bizarre, on m’a dit que ça m’allait bien, j’étais super contente. Alors j’ai alterné. Je pouvais me détacher les cheveux 2 fois par semaine, jusqu’à tout le temps le faire, en 5ème, grâce au Steampod, j’ai pu le faire tout le temps. Le deuxième cap à été franchi en 4ème. Il y a 6 mois, plus ou moins. Je n’aurais jamais pensé faire ça. Apprendre à se connaitre, s’assumer et aimer ce que l’on est naturellement est pourtant primordial, et tout le monde mérite ça. Cela fait du bien. Je pense que il faut y arriver dans sa vie. Tôt, tard, ou entre deux, peut importe ! J’ai porté mes cheveux bouclés et ça a été un deuxième choc pour les personnes de mon collège aha. Ca va je ne veux pas qu’ils meurent de crise cardiaque. Je n’ai plus de « secret » maintenant. Recevoir des compliments c’est toujours agréable quand on sent que ça vient du coeur. Tout le monde croyait que je m’étais bouclé les cheveux. Ce qu’avant je considérais juste comme un petit problème qu’il suffit de lisser est devenue une marque de fabrique, en quelque sorte. Moi qui aime l’originalité ! Je ne sais pas comment mes cheveux vont évoluer mais j’ai des projets un peu fous que j’attends patiemment de pouvoir réaliser. Si vous vous posez des questions, mes cheveux me viennent de ma maman et mon grand-père qui vient du Cameroun (Afrique). Ma mère a les cheveux frisés (qu’elle fait défriser), et dilué ça a rendu comme ça sur moi ! Ma soeur a également les cheveux bouclés, qu’elle ne porterait comme ça pour rien au monde. Nous n’avons pas le même type de boucles. D’une longueur, nature à l’autre le rendu n’est pas le même.

types de boucles

Pour avoir cette couleur, je suis allée chez le coiffeur. Réellement, ce n’est pas une couleur mais des reflets. C’est-à-dire qu’ils s’estompent au fur et a mesure, n’abîment pas les cheveux, ne demandent pas d’entretient particulier et les racines ne doivent pas être énormes comme tout part. Après, plus il y a une différence de couleur, plus il y aura des racines mais ça ne me dérange pas du tout, j’aime bien me dire que je touche à la couleur de mes cheveux. Sur moi, la dernière (plus discrète) avait duré les 6 mois jusqu’à retourner chez le coiffeur.

curly girl

En sortant de chez le coiffeur.

Couleur AuburnJ’ai choisi un mélange de deux auburns. Sur mes racines et le devant des cheveux, elle se voit beaucoup plus que derrière. Au soleil c’est pas mal rouge. J’en suis très contente. La couleur s’éclaircit de lavage en lavage. Sur certaines photos, mes cheveux sont bien plus rouges que sur d’autres, il n’y a pas trop de raison, c’est une question de luminosité à une autre. C’est dur de restituer la vraie couleur sur une photo comme à l’œil nu.

ma vie de curly girl

assumer ses cheveux

Assumer ses cheveux, quand on les a toujours vus comme un cauchemar ambulant n’est pas chose facile. Nos critères de beauté ont tendance à nous faire dire que lisse, c’est bien, normal, donc le plus beau. Et qu’au contraire plus c’est ondulé, bouclé, crépu, plus c’est « bizarre », anormal alors pas beau. Je barre bien parce que c’est tout simplement idiot. La diversité fait la beauté, ne nous laissons pas mener à la baguette par des soi-disant critères ! Ce qui est différent n’est pas moins beau. Par exemple, les cheveux crépus sont une nature particulière quand on est pas habitué, mais ce ne sont pas non plus des extraterrestres. Ils ont leurs qualités et leurs défauts, rien n’est parfait on trouve toujours à redire. A bas les stéréotypes. Après, les cheveux crépus, c’est plus dur à vivre que les autres natures alors je comprends totalement qu’on puisse choisir l’échappatoire de se défriser. Le tissage, c’est une autre histoire. Bref, je m’égare. Apprenez à vous connaitre, quelle que soit la nature de vos cheveux. Ne soyez pas étonné de vous voir dans le miroir. S’il vous plait, les filles qui ont des magnifiques chevelures ondulés, bouclés et qui se lissent tout le temps les cheveux, rendez vous compte de ce que vous perdez. Il n’y a pas d’exceptions, vos cheveux sont tous beaux ! Un peu de crème de coiffage, un beurre et vos cheveux seront disciplinés. C’est votre nature, votre force ! Vos cheveux ne demandent qu’à être eux-mêmes. Sur ce coup-là, ayez confiance en vous. Surtout pendant l’adolescence, ce n’est pas marrant d’avoir des complexes. Encore plus dur de s’en débarrasser. C’est tellement dommage de se massacrer les cheveux au lisseur ou défrisage. Je ne vous dis pas forcément d’aller en cours naturelle si ça ne vous arrive jamais, mais au moins, pendant les vacances, rien ne vous coûte d’essayer. Tout est une question d’habitude encore une fois. Je parle de cas particuliers, si vous vous lissez 1 semaine sur 2, ou de temps en temps, pas de problème (à mon humble avis). Je ne veux pas porter de jugements, mais vraiment encourager des personnes qui sont comme j’étais pour les faire réfléchir comme moi j’ai pu réfléchir.

ma vie de curly girl

ce qu'on a pu me dire

On me dit souvent du bien de mes cheveux, ça fait super plaisir. Je ne sais pas vous mais dans mon collège, les filles avec des cheveux bouclés sont très, très, rares. Du coup au début on ne passe pas inaperçue et ça peut piquer la curiosité des personnes. Pour quelqu’un qui ne met aucun produit sculptant, j’ai des boucles plutôt sympas. On m’a dit que mes cheveux étaient « marrants« , « en tire bouchon« . Ou bien « ressorts », avait l’air durs à coiffer (vrai). On m’a demandé combien de temps ils prenaient à lisser, si j’avais beaucoup de nœuds, si ils étaient secs. Recevoir ce genre de questions est vraiment amusant. Comme une solidarité, des gens qui accostent un camarade pour papoter de tout et rien. Sauf que c’est moi le rien. Je déteste les personnes qui se mettent à tripoter vos cheveux et à tirer dessus pour faire le ressort. Mais c’est surtout du positif, des compliments adorables.

DSC_1248

Non mais regardez moi ce fouilli !

C’est tout pour cet article, il y aura une deuxième partie sur ma routine, tous les produits que j’utilise. D’ailleurs, si vous avez des produits pour les boucles à me conseiller, sans paraben et silicone, je suis preneuse.

Y a t-il des filles dans la salle qui ne peuvent pas sortir sans se lisser les cheveux ? Curly Girl, Frizzy Girl, je veux tout savoir ! Si cet article vous a parlé, dites le moi en commentaire.

Comme conclusion j’aurai deux choses à dire : Après tout, ce ne sont que des cheveux. Le mot de la fin ? Curly Girl et fière de l’être.

Kisu !

Le No Poo | Arrêter le shampoing pour le bien de ses cheveux ?

le no poo arrêter le shampoing pour le bien de ses cheveux

Yo les petites cacahuètes. Je suis désolée pour cet article atrocement long, je viens juste de m’en rendre compte mais j’ai trop de choses à vous dire. Bonne chance s’il y a des courageux pour lire à peu près tout. Respect. Bravo. Félicitations, tu veux une crêpe peut-être ? Une PanCake ?

Aujourd’hui je poste la première partie des articles parlant du No Poo. Pour commencer je vais vous présenter le principe si vous ne connaissez pas, ou vous en apprendre encore plus. Il y beaucoup d’explications, et je vous parlerai de l’horreur des shampoings. Car oui, la plupart des shampoings sont néfastes pour vos cheveux. J’espère que vous comprendrez ma démarche vers une chevelure plus saine et belle. Au risque de faire fouillis je veux qu’il soit complet. Puis dans la deuxième partie qui arrivera dans un moment, vous pourrez voir les résultats incroyables que j’ai pu avoir et comment faire son propre No Poo. Je n’en dis pas plus, bonne lecture.

Le No Poo est un principe qui consiste à ne plus utiliser de shampoing pour se laver les cheveux. A la place on doit juste utiliser un après shampoing sans paraben, ni silicone. Mais aussi, dès qu’on en ressent le besoin, il existe des petites mixtures maison pour laver plus en profondeur. La créatrice s’appelle Lauraine Mossey, c’est une coiffeuse et directrice de deux salons réputés à New York. Elle a écrit un livre il y a quelques années, dont le nom est Curly Girl. Il contient beaucoup, beaucoup de conseils pour les cheveux bouclés, et sur la façon de faire un No Poo.

pourquoi faire ça

Le but est d’épargner, tout simplement, à ses cheveux toutes les substances néfastes et trop agressives que contiennent les shampoings. De nos jours, dans le but de toujours plus laver ses cheveux, leur donner une apparence brillante, sans fourches, la plupart des shampoings se retrouvent avec plein de choses qui donnent l‘impression qu’ils sont en bonne santé. Alors que non. Au lieu de les rendre vraiment plus beaux, ça les décape, les enrobe d’une couche qui les étouffe, les alourdit (silicone), les conservateurs et paraben les fragilisent et ça a même un impact sur la pousse. Ils rendent vos cheveux dépendants de ces produits et les font graisser plus vite. C’est comme pour la peau. Si on la décape, son moyen de défense contre cette agression c’est de produire du sébum. Le No Poo permet d‘espacer les shampoings et de libérer vos cheveux de tout ça. Quand on est dans cette spirale, on ne s’en rend pas forcément compte, on se lave les cheveux et c’est tout.

Je ne dis pas que, quand on se lave normalement les cheveux, ils ne sont « pas beaux », ou « ne poussent pas » ! Pas du tout. Voire le contraire. Ils peuvent être magnifiques mais ça ne veut pas dire qu’ils sont en bonne santé et forts. Sûrement qu’ils le paraissent mais au fond et sans ces produits ce n’est pas le cas. Dépendants de produits à la fois néfastes et bons (en apparence) pour eux. Le meilleur produit n’est pas celui qui enrobera le mieux vos cheveux de substances en tout genre pour les lustrer (silicone), les lisser (dénaturant), et autres. Peut-être que vous vous dîtes que ce n’est pas grave parce que vous n’arrêterez pas d’utiliser vos produits, mais un jour, vos cheveux en auront assez, ne supporteront plus ce fonctionnement depuis des années « Je te décape pour enlever le produit dont tu es enrobé puis je t’en remets une couche. » Et là ils seront très cassants, fourchus, tomberont, seront ternes et ce sera dur de rattraper tout ça. Ça passera sûrement au bout d’un moment et c’est reparti pour un tour. Le No Poo permet aussi de ne pas subir ça. On se dit qu’on avait pas des cheveux en bonne santé quand on voit, avec le No Poo par exemple, à quel point les cheveux peuvent être beaux.

No poo remarque 2

no poo remrque 3

Faux. C’est déjà très bien d’avoir supprimé ça de ta routine de lavage. Tu as déjà pu voir des changements sur tes cheveux mais ce n’est pas que ça le No Poo. Car je me répète mais les A.S sont beaucoup moins agressants que les S. C’est logique, en principe l’A.S sert à finir le nettoyage, si je puis dire. Et c’est pour nettoyer, que les S les décapent. Les produits très chimiques de supermarché, ordinaires, contiennent en plus des conservateurs qui agissent un peu comme le paraben. Même des A.S en contiennent. Le sulfate (Sodium Laureth Sulfate ou Sodium Lauryl Sulfate) est un agent détergent qui est présent pour laver les cheveux. C’est une des bêtes noires à éradiquer. Il y en a aussi dans les produits vaisselles, et les produits pour laver les moteurs entre autres. Pourquoi ? C’est bon marché et ça « lave », c’est tout. Mais c’est beaucoup trop agressant et ce n’est même pas laver, je le répète encore, c’est décaper. (ce produit fait aussi mousser) Les cheveux ne sont pas des serpillières, pas besoin de javel pour les laver (c’est juste une métaphore). Alors que les cheveux sont relativement fragiles -après tout ce n’est qu’un fil-, seriez vous prêt à vous mettre de la javel dans les cheveux tout en sachant que ça les abîme ? Le but premier est d’en prendre soin, que je sache. Regardez dans vos Shampoings, produits de beauté si vous voyez écrit dans la composition le Sodium Laureth Sulfate. Je ne parle même pas des compositions truquées quand les marques nous prennent pour des moutons. Cette horreur enlève toutes les protections du cheveu (et de la peau). Ce sulfate met à nu le cheveu, lui enlève son hydratation et son huile naturelle.

Si vous avez des pellicules, démangeaisons, irritation, gros nœuds sans raisons, fourches et pertes de cheveux, c’est peut-être à cause de ça. Il y a en a même dans des produits bio. On n’est pas à l’abri. A vos étiquettes. Ça fait limite peur.

Source

no poo remrque 1

Ne vous inquiétez pas, il y a assez d’agents lavants dans un A.S. Les saletés comme la poussière partent avec l’eau, et le sébum avec l’A.S. La mixture maison au choix complète pour un lavage quasi parfait, presque aussi bien qu’avec un shampoing. Je vous parlerai plus en détail des mixtures dans un autre article Méthode. Seul le haut des cheveux, la partie sur la tête a du sébum qu’il faut bien éliminer. La partie plus basse n’est pas grasse et est deux fois plus abîmée. En général, les pointes sont  un peu sèches et n’ont même pas besoin d’avoir un contact direct avec l’A.S ou même le S. L’eau se charge de faire couler le produit de votre tête et alors les longueurs sont lavées par ce contact, et ça suffit. Parole de ma coiffeuse.

no poo attention

Je ne vais pas vous le cacher, certaines femmes ont eu une mauvaise expérience de No Poo. Ça aurait put bien se passer, mais au bout d’un moment, sans gommage du cuir chevelu, sans mettre d’huile sur leurs cheveux, il est normal qu’ils deviennent secs et cassants, perdant leur éclat. Ces cas là son arrivés environ 3 mois après. Moi, ça doit faire 7 mois que le No Poo fait partie intégrante de ma routine et je n’arriverai pas à revenir au Shampoing. No way !

Je ne vais pas vous lister tous les résultats qu’apporte le No Poo dans le vide, j’attends de vous montrer du concret pour ne pas faire celle qui fais les louanges de quelque chose sans aucune preuve. Je sais bien qu’il y aura des sceptiques, cet article est plutôt du blabla.

le no poo est-il fait pour toi

Le Low Poo consiste, lui, à alterner un lavage avec de l’A.S, et un lavage avec un shampoing dit, normal.

D’ailleurs si vous êtes intéressé par ce concept, je vous conseille de tester le No Poo sur une période d’1 mois.

Si tu as des cheveux bouclés :

Le No Poo est très réputé pour les cheveux bouclés. Grâce a des petites astuces, il permet de mieux les définir, en prendre soin pour les préserver les plus belles possibles naturellement sans les alourdir et les défaire.

Si tu as des cheveux qui graissent vite :

Les produits avec Silicone les font graisser plus vite, et plus tu les laves pour enlever le sébum plus ça les agressent et enlève leur protection naturelle et leur réaction c’est de produire du sébum. Le début du No Poo est rude, mais au bout d’un  moment ça va les assainir incroyablement.

Si tu souhaites juste espacer un peu tes shampoings, je te conseille le Low Poo. Tu peux commencer par 1 S tous les 4 jours, avec 1 A.S et une mixture entre ces 4 jours. Shampoing sec s’il le faut vraiment. Pour les filles qui les lavent tous les jours c’est un peu dur. Dans le No Poo tu peux aussi faire des shampoings secs. Le mieux c’est d’en faire avec des produits naturels. Comme la fécule de maïs et le talc !

Si tu as peu de masses de cheveux :

Souvent c’est un cas un peu dur au début, car pour répartir le sébum il faut se brosser les cheveux, ce qui plaque les cheveux. Alors je te conseille aussi le Low Poo ! Je suis contre la discrimination aha, tu peux toi aussi faire du bien à tes cheveux, pour avoir une masse plus belle, soyeuse

Si tu as les cheveux secs ou crépus :

La créatrice du No Poo, Laurène a elle même des cheveux crépus et bouclés, la méthode est donc parfaite pour toi si tu es intéressée. Si tes cheveux sont très secs, tu peux alors rincer tes cheveux rapidement pour ne pas enlever complètement tout l’A.S.

Si tu as beaucoup de masse de cheveux et que tu aimerais que ce soit plus discipliné:

C’est un peu mon cas, et maintenant mes cheveux sont plus disciplinés, sans pour autant être raplaplats. Ils sont plus ordonnés dès les premiers jours alors qu’avant le mieux était les derniers jours avant le lavage. Et maintenant je n’ai pas de problèmes de cheveux gras même si je mets (raisonnablement) de l’huile.

Je ne veux pas tout dévoiler dans cet article, toute la méthode, avec les techniques de massages, les recettes de gommages, masques 100% naturel, comment rincer, la stimulation du cuir chevelu, des photos de la pousse importante de mes cheveux, et des solutions pour toutes les embûches qu’on peut trouver sur son chemin. Bref, j’ai plein d’autres choses à vous montrer je suis très contente de publier ce premier article. Je pense que vous devez avoir des questions, demandez moi tout ce que vous voulez dans les commentaires je vous expliquerai bien en détail.

Kisu !