Astuces pratiques et naturelles | Quand le chimique nous veut du mal

Yo les fleurs, dans l’article d’aujourd’hui je vais vous présenter des petites astuces, simples et pas chères.

On voit beaucoup de cancers, plus de personnes avec des problèmes pour enfanter qu’auparavant, des maladies sans raison. Notre mode de vie a bien des avantages et des conforts, ça c’est cool, mais ce qui est moins cool c’est tout ce qui est néfaste pour nous dans nos produits ! Par exemple les perturbateurs endocriniens (comme les sels d’aluminium par exemple) qu’on retrouve en masse dans les cosmétiques (gels douches, vernis, crèmes, déodorants, etc). Bien que l’on ne soit pas obligé d’en être malade, ça n’arrive pas toujours qu’aux autres j’ai envie de vous dire ! C’est bien d’être au courant de ce qui nous entoure plutôt que d’être juste une victime. Mieux vaut prévenir que guérir, mieux vaut choisir des produits réellement bons pour soi, que financer des marques peu scrupuleuses et peu honnêtes #Monsanto. Le Home Made n’est pas uniquement réservé aux hippies, ou aux gens qui ont tout le temps devant eux. On serait jaloux, autrement.

Si quelque chose vous intéresse particulièrement, vous pourrez tout savoir en cliquant sur les liens que je propose, il a fallu que je synthétise un peu. Cette première partie ne va pas beaucoup parler de beauté. Je voulais tout faire d’un coup, mais je me suis rendue compte que j’avais trop parlé.

Une image résume tout parfaitement :

Je vous renvoie à cet article pour en savoir plus.

Faire des petits changements dans ses habitudes, tester des nouvelles choses, c’est un plaisir ! C’est aussi cela que je voulais vous dire, que vous voyez ça comme une tâche ingrate et que vous ne comprenez pas, ou que vous ayez la flemme, sachez que c’est à la portée de tout le monde et n’importe qui. Il suffit juste mieux se renseigner et d’y passer plus de temps que si on ne se préoccupait pas de ce qu’on utilisais.

Eau Oxygénée

J’ai découvert par le biais d’un article, que l’eau oxygénée pouvait vraiment servir à tout, en plus des utilisations courantes pour lesquelles elle est connue (décolorer les cheveux, les poils et désinfecter) ! Par exemple pour enlever les tâches sur les vêtements (transpiration, sang, stylo) ou le sol, agit comme un bain de bouche (moitié eau simple, moitié eau oxygénée) pour blanchir les dents et désinfecter la bouche, blanchir les ongles, les draps, réduire les boutons, la moisissure. Quand on est enrhumé, on peut à l’aide d’un spray s’en vaporiser dans le nez pour tuer les microbes. Ensuite il faut penser à se moucher. J’ai vu aussi une astuce très étrange, je ne sais pas si elle fonctionne… elle dit qu’il faut se verser quelques gouttes d’eau oxygénée dans les oreilles, de manière à ce que l’eau reste dans l’oreille, la tête penchée horizontalement. Quand vous n’entendez plus de pétillement, vous pouvez redresser le tête et vous débarrasser du liquide. J’hésite à essayer, de peur que le liquide reste coincé…

Bref, il faut donc penser à l’incorporer dans sa vie quotidienne.

Adieu le déodorant, vive l’huile de Palmarosa

En flânant sur un blog, j’ai vu une fille parler de l’huile de Palmarosa. En plus ça n’avait aucun rapport avec le thème de son blog aha, mais ça a tout de suite attiré ma curiosité. Elle disait à quel point c’était aussi efficace qu’un déodorant en plus de parfumer, avec les sels d’aluminium en moins ! Lors de ma dernière commande chez Aroma-zone, j’ai ajouté un flacon de 10ml à 3 euros à mon panier. Les commentaires étaient favorables, bien que les personnes parlent beaucoup de l’odeur qui serait particulière, qu’on aime, ou pas, mais qui ne serait pas trop entêtante. Quand j’ai reçu mon colis, la vérification s’imposait….mouuais, c’est pas commun, je ne m’attendais pas à ça. Une goutte sous chaque aisselle, pour voir et déjà ma mère me disait 5 minutes plus tard que je sentais bon. Cela fait maintenant plus d’1 mois que je l’utilise tous les jours, bye-bye le déo Narta anti-transpirant tout chimique 48 heures et je ne peux plus m’en passer. Je l’ai adoptée, où il m’a adoptée sans jamais me décevoir ! Et j’apprécie beaucoup plus l’odeur qu’au début, c’est une simple question d’habitude. On ne m’a jamais jamais autant dit de ma vie que je sentais bon, que depuis que j’en mets. Ou même, rien qu’à me faire des petites remarques sur mon odeur. On m’a dit que je sentais : les épices, les nouilles au curry, le produit de lave-vaisselle, la crème pour les bébés. A part ça, n’ayez pas peur aha. Et même, une fois après avoir tout donné à la danse, j’étais en nage et ma mère m’a dit que je sentais bon… euh à bon ? Tant mieux.

Les raisons de passer à l’huile de Palmarosa :

Un efficacité identique, sans produits néfastes. Surtout que les sels d’aluminium passent dans votre corps quand vous avez les aisselles irritées, après épilation/rasage, faites attention. Economique, dure longtemps pour un petit prix.

Vinaigre blanc

source

99% des bactéries, 82% des moisissures et 80% des virus

Tue les bactéries et virus (pinceaux de maquillage, toilettes, etc), détruit et prévient la moisissure (éponge Kongac par exemple), enlève la rouille, détartre, dégraisse, débouche, enlève le calcaire, assouplissant pour le linge et désherbant. Bref, on peut tout laver et désodoriser. C’est pas cher, pas chimique. On entend souvent donner le conseil de se rincer les cheveux au vinaigre à la fin du shampoing, pour les faire briller. Moitié vinaigre, moitié eau et on prend son courage à deux mains.

En savoir plus ici

Laver sa vaisselle très simplement

Recette venant d’ici (cliquez pour en savoir plus), du blog d’Antigone XXI pour faire son produit vaisselle :

  • 1 savon de Marseille / Alep (sans huile de palme) – 100 g.*
  • entre 0.8 et 1 L. d’eau
  • 2 CàC de bicarbonate de soude (ou sodium, de son nom chimique)
  • 2 CàS de vinaigre blanc
  • 2 CàS de cristaux de soude – à ne pas confondre avec la soude caustique !!! (ou, à défaut, de produit vaisselle biologique)*
  • une vingtaine de gouttes d’huiles essentielles, au choix : teatree, citron, eucalyptus, thym, orange…
  • (opt.) 1 CàC de lécithine de soja ou tournesol*

 

Pour sa machine à laver ou ses cheveux, ou les deux :

source

Pour laver son linge, soit on peut faire sa petite recette, encore à l’aide de savon de Marseille ou savon noir, d’eau, etc, soit… on peut acheter directement des noix de lavages sur Aromazone à 9,90 euro, et ça fait 1 an de lessive ! Qu’est-ce que sont des noix de lavage ? Ce sont des fruits qui poussent à un arbre, en Inde et qui contiennent de la saponine, substance qui lave naturellement le linge ! Contrairement aux produits industriels et chimiques qui en gros, sont tout sauf naturels. Il contiennent des substances toxiques (ouioui), ce qui n’est pas cool, beaucoup de choses avec des noms trop compliqués qui polluent beaucoup dans les eaux usées. Je trouve que les noix de lavages ont l’air d’être une super alternative (bien qu’elles viennent de loin, elles ne causent pas de déforestation ni l’exploitation des paysans) que j’ai très hâte de tester. Comme le principe est assez… méconnu, je vous l’explique :

Il suffit de placer environ 4 noix (de 2 à 6 selon les sites, j’ai pris le chiffre au milieu, c’est à adapter selon la taille de la machine) dans le petit sachet en coton qui est fourni. Pour parfumer le linge, il est recommandé d’ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles directement sur le sachet. Vous n’avez plus qu’à placer la pochette dans le tambour de la machine, programmer la température

Je cite Antigone « On peut effectivement les utiliser plusieurs fois : 2 à 4 fois pour des lessives entre 30°C et 50°C et 1 à 2 fois entre 60°C et 90°C. 1 kilo de noix de lavage permet de réaliser entre 180 et 250 lessives, soit 10€ pour 1 an, à raison de 2 à 3 lessives par semaine… »

Les noix sont biodégradables. Si vos vêtements sont réellement sales ou que vous voulez protéger la blancheur, ajoutez soit 1 cuillère à café de bicarbonate dans la partie où on met l’assouplissant, soit 1 verre de vinaigre blanc lors du cycle de rinçage.

Les noix de lavage lavent également les cheveux, il parait que c’est super mais je n’ai pas encore testé. On peut utiliser directement de la poudre, ou écraser dans de l’eau chaude (c’est dit de manière brutale mais c’est le principe), selon cette méthode qui donne vraiment envie d’essayer, vu comment les cheveux sont brillants et beau après ce lavage.

Connaissais-tu ces astuces ? Qu’aimerais-tu essayer, ou pas ? Es-tu sensible aux compositions ?

Kisu !

Publicités

8 réflexions sur “Astuces pratiques et naturelles | Quand le chimique nous veut du mal

  1. Merci pour ces astuces. J’utilisais déjà le vinaigre blanc pour faire le ménage chez moi et ça marche très bien (à combiner avec du bicarbonate de soude pour décrasser les plaques du cuisson, c’est parfait). Sinon c’est un truc de fou les noix de lavage, je connaissais pas, 1 an de linge ! Les économies en plus de ça! J’espère pouvoir tester.

    Aimé par 1 personne

Ce que je préfère, c'est lire les commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s