Disneyland à Noël / de mes nouvelles

Yo les plumeaux ! Premier article de l’année à plus de la moitié de Janvier. Le besoin d’écrire se refait sentir, je continue de vivre, donc de découvrir plein de choses cool ! Vivre des choses cool qu’il faut que je partage avec vous ! J’essaie de trouver une harmonie entre l’utile et le racontage de vie aha. Allons-y pour cet article où je ne sais pas exactement ce que je vais dire ! Je suis incroyablement boostée pour redonner vie au blog ! On va principalement parler de Disneyland Paris didi pour les intimes. J’espère que ça va vous plaire. Et promis, le prochain article sera une tenue. Je n’avais pas fait de shopping pendant un bon moment et là avec les soldes… J’ai changé de couleur de cheveux, j’ai pu convaincre ma gentille maman. J’ai pris mon courage à deux mains, et bim détruit mes cheveux (= décoloré) et je suis partie pour faire du pêche. Qui pour le moment est plus un dégradé et différentes nuances d’orange, rose et blond ! Mais je vais y arriver, et me tenir plus que jamais à ma routine aha.

Je suis allée à Disneyland au début des vacances d’hiver pour la première fois de ma vie ! Je ne savais pas à quoi m’attendre, on entend tout le monde dire que c’est grandiose et magique, l’enfant en nous ressuscite etc. Je n’ai pas été déçue de ce côté-là mais je suis obligée de vous avouer que mon séjour de 2 jours à été bien perturbé par les problèmes techniques et cela ma déçue de la part d’un parc de cette renommée mondiale ! Dans les reportages, tout est toujours parfait grâce à une organisation impressionnante. Mais tout ne marche pas droit tout de même. Attendre entre 5h30 et 6h pour ne pas pouvoir faire les attractions ça a été… une mauvaise surprise. Ce petit espoir qui vous tient que l’attraction reparte, après une première annonce au micro d’un problème technique. Quand la voix réapparaît et crie dans le micro (mais crie vraiment) de prendre les issues de secours, alala ! Mis à part ça on a eu beaucoup de chance comme par exemple couper la file à Indiana Jones alors qu’on avait pas de fast pass ! Tout était magnifique où qu’on regarde, Noël est quand même une bonne période pour venir je trouve. Il faisait bien froid toute la journée, parfois c’était assez dur, on faisait comme on pouvait pour décongeler ses pieds ! Mais rien que par le cadre, les musiques, le personnel adorable et tout simplement être en famille, c’était fantastique ! Il y avait de super choses à manger végétariennes en plus, ça fait plaisir ! J’ai bien évidemment pris beaucoup de photos et vidéos pour immortaliser, même si je n’oublierai jamais.

—————————————————–

La fondation Louis Vitton à Paris

Mon tableau préféré de l’exposition temporaire Chtchoukine qu’on a visité là-bas. Il est de Picasso et j’en ai aimé beaucoup d’autres ! C’est même rare que j’aime autant une expo de peinture. Cette collection réunit toutes les œuvres d’un collectionneur russe du nom de Chtchoukine (compliqué je vous l’accorde) qui sont habituellement réparties dans tous les musées du monde, c’est donc une chance qui ne se reproduira peut-être pas de voir tous ces grands tableaux de grands peintres. Picasso, Matisse, Monet, Cézanne, Pissaro, Van Gogh ! Même moi qui ne suis pas une experte j’ai trouvé ça cool de voir des tableaux qui ne sont pas très connus de peintre dont on connait le nom.

En plus le lieu est une oeuvre d’art à lui tout seul, si vous n’y êtes jamais allé, allez voir cette exposition avant le 20 février, prolongation exceptionnelle jusqu’au 05 mars ! Vous pouvez réserver vos billets sur le site et une navette Place de l’étoile vous amène directement au musée ce qui est très pratique.

——–

Mode

Une petite photo d’un look vite fait dans notre hôtel New York au pays de Disney. On avait vue côté entrée Disney Village et particulièrement sur la patinoire avec les illuminations, c’était très sympa. Je suis fan de cette chemise cache-coeur et mes nouvelles chaussures (qui ressemblent beaucoup à d’autres que j’ai aha).

Je vous dis à très vite pour un look et merci d’être toujours présents (coeur coeur).

Kisu !

Grenoble City

 

Yo !

Comme prévu, voici l’article Vlog sur cette belle ville qu’est Grenoble et le magnifique séjour que j’ai passé. Elle a plus de 160 000 habitants et tant d’endroits jolis à voir. Il parait que les musées sont très cools mais on n’a pas trop eu le temps d’en visiter. Sauf un sur les populations des gens du voyage. Le temps n’était pas très beau comme vous pouvez le constater sur les premières photos, mais le ciel s’est dégagé après et moi qui adore la photo j’ai pu bien m’amuser. Ce paysage était très dépaysant pour moi. J’ai peu voir pas expliqué ce que nous avons fait, si vous avez des questions n’hésitez pas à en commentaire !

Les couleurs des maisons, le bruit tranquille de l’eau, la nature un peu partout. Notamment sur le chemin du tram, c’est simple mais une bonne idée !

Les oeufs pour monter à la Bastille. Super vue garantie à travers des vitres quoiqu’un peu sales et la sensation d’être en suspension dans le vide ! Anecdote, mais les oeufs ne s’arrêtent pas, ce qui fait qu’il faut se dépêcher pour avoir le temps de tous rentrer dedans au risque d’être bloqué aha. Pour le retour, j’étais pile en faces des portes qui s’ouvrent… sauf qu’elles fermaient mal du coup c’était assez bizarre.

On domine le monde et on y resterait bien longtemps. Genre toute la vie.

Marche après marche. C’est raide, moi qui ai le vertige j’ai fait mine de rien devant la famille de ma copine mais j’étais « hiiiii la mort me guette ».

Le petit frère trop chou qui pose sur toutes les photos.

Le bain, enfin la fontaine moussante. J’ai trouvé l’idée géniale, j’aurai aimé savoir qui avait fait ça aha. Cela met un peu d’animation et attire la curiosité des passants même si c’est du gâchis de vaiselle/lessive et que ça pollue, etc.

Victor Hugo tu vois c’est trop le centre de la street mon gros.

J’ai demandé de ma plus belle voix « Alexia, on peut descendre sur les quais stpppp ». Elle n’a pas pu me résister alors on s’est aventurées et c’était super… relaxant, calme. Comme être dans un parc et ne plus entendre les bruits de la ville tout en étant à son épicentre. Le monde tourne autour mais pas là. Les tags sont vraiment omniprésents à Grenoble, c’est quelque chose dont je suis fan !

Là on rentre dans un autre univers. L’université abandonnée, ou plus communément appelée, le lycée. Qui est en fait deux bâtiments donc on devrait dire les lycées, mais les universités, c’est très logique vous me suivez ? Je garde chaque seconde de notre exploration en mémoire. Le vieux et l’abandonné est tellement vivant ! C’est bien moi sur la photo aha.

Coucou Alexia tu es sur l’article. A la Bastille la vue était magnifique, mais également ici. On se sentait les reines du monde. Le temps aussi était beaucoup plus beau ! On est passé de grosse veste à tee-shirt.

La porte d’entrée.

Une photo de chez moi pour cloturer cet article, j’espère que ce vlog vous a plu ainsi que les photos !

En commentaire, dites moi si vous aimez aussi les endroits abandonnés, s’il y a des Grenoblois manifestez vous ;).

PS : on a atteint 90 000 vues c’est fou

Kisu !

Coup de foudre à Londres (+Harry Potter, Oxford)

Yo ! Je fais beaucoup de vlogs en ce moment (1 article sur 2 depuis quelques semaines), mais c’est qu’il m’arrive plein de choses cool à raconter aha. Maintenant avec mon brevet blanc de mardi, mercredi, puis le vrai brevet, c’est fini la belle époque hein. On se retrouve dans 2 mois ! Courage à toutes les personnes qui ont la tête dans les bouquins ! Je me demande encore maintenant si je devrais mieux couper cet article en deux, car il y a beaucoup de photos, ou pas. Je ne parle pas plus, bon visionnage.

Vue depuis le ferry encore en France tôt le matin, non loin de Calais ??

Jour 1 : Londres

McDo pour reprendre des forces après une nuit trop courte. Pour ma part, Vegetable Spicy Deluxe, soit le meilleur hamburger au monde. Quel dommage qu’on ait pas ça en France ! J’irais plus souvent au McDo. Ou j’irais tout court.

La gare de St Pancras.

Balade dans la ville, le Millenium bridge puis départ pour les familles.

Vues du salon dans notre famille anglaise, qui était une famille Indienne trop gentille, tellement drôle, vraiment attentionnée.

La cuisine.

Jour 2 : Oxford & Christ Church College

Le matin nous avons visité le musée de la ville (inutile nous n’avons rien compris, on devait avoir une guide mais elle n’a pas pris la peine de parler à mon groupe), puis après c’était un temps de quartier libre. Nous avons fait du shopping (H&M, The Body Shop, River Island, L’occitane, Pull & Bear), entrecoupé par notre repas à Starbucks. La photo était plus jolie sans les sandwichs aha. Je me suis pris une part de gâteau de carottes, j’étais tellement heureuse ne serait-ce que d’en voir !

Christ Church College. Un des bâtiments de cours parmi d’autres.

Le jardinier en plein travail.

Le réfectoire de la cantine qui a inspiré celle dans Harry Potter.

La chapelle, qui est a été pendant des années la plus petite cathédrale du monde.

Jour 3 : Harry Potter & Shopping

L’extérieur des studios. Une merveilleuse journée passée principalement dans les studios. Ils sont si magiques, il y a tant de choses à voir ! On se retrouve en immersion totale dans l’univers de la saga, c’est la chose que tout le monde a préférée du voyage. Pour les fans, il faut vraiment y faire le pèlerinage même moi ça m’a émue ! Ok, je peux pleurer pour pas grand chose mais quand même.

Les vrais costumes, c’est juste ouah !

Au moment de prendre cette photo j’ai su que je voulais avoir la mienne.

La tapisserie arbre généalogique de la famille Black.

Un compartiment dans le vraie train utilisé pour les films qui est à visiter. On vit la visite de A à Z.

(en partant de gauche à droite : baguette d’Hermione, baguette de Ginnie, et la mienne, celle de Sirius Black)

27 livres la baguette, soit 35 euros mais quel bonheur de l’avoir !

J’ai fait ami-ami avec une racine de mandragore animée trop mignonne ! Il y a des animations partout dans les studios. S’il n’y avait pas eu la vitre j’aurais adoré lui faire un gros bisou ou sinon repartir carrément avec elle.

Les rues et magasins du chemin de traverse.

Le vrai, le seul et l’unique château de Poudlard, utilisé sur fond vert lors des films.

Dernier repas en famille. Juste après, j’ai beaucoup parlé avec notre mère, sa fille et sa nièce qui étaient vraiment gentilles ! On a parlé de voyages, végétarisme, écoles, cheveux, de nous, etc, c’était une très bonne expérience pour ma première vraie conversation même si je cherchais énormément mes mots ! J’étais contente car j’ai vraiment pu profiter de l’expérience des familles. Le contraste entre celle-là et celle d’Espagne n’en était que plus énorme, avec mon amie nous sommes passée du bas au top ! Nous étions 6 dans cette famille, on a pris plein de photos, et la mère nous a ajouté sur Facebook.

Jour 4 : Londres

Adieu notre chambre, notre maison. Je me suis vraiment surprise moi-même, mais je n’ai pas pu retenir mes larmes. En seulement 4 petits jours, nous avons tissé de beaux liens, souvenirs, fou rires. C’était dur de partir, mais beau à la fois.

Je n’ai pas pris de photos, mais nous avons eu la matinée à Oxford Street pour faire du shopping. J’avais placé trop d’espoirs en ce moment et j’ai mal géré mon temps, je n’ai pratiquement rien acheté il m’aurait fallu 30 minutes de plus pour retourner chercher ce qui me plaisait (dont 2 minutes pour passer en caisse pour une combinaison).

Visite guidée à pied. Ou avec ses restants de pieds, nous étions absolument épuisés, j’avais mal partout. 12 km sans pause avec des ampoules mes amis ! Quand on a pas le choix, on fait des miracles ! Mais c’est comme ça qu’on découvre une ville.

Le théâtre du Globe (le bâtiment blanc).

Le marché couvert que j’ai beaucoup aimé.

The Shard.

Muffins offerts par nos profs accompagnateurs, en attendant de longues heures le bus pour partir. Je peux le dire, nous avons campé chez Starbucks, testé différents coins, sommes parties puis revenues, bien utilisé la wi-fi !

La photo du au revoir.

As-tu aimé ce vlog ? Quel est le plus beau voyage de ta vie ?

Kisu !

Comment j’ai réalisé mon rêve

Yo à toi, qui as des rêves ! Je suis ici pour te raconter comment j’ai réalisé le mien ! Je laisse le suspens sur ce rêve, avant j’ai prévu de faire un éloge à la vie. *raclement de gorge*

Avant qu’on se lance dans l’aventure, jamais je n’aurais cru pouvoir le réaliser. Quand j’en parlais, en vrai ou dans un article Bucket List (choses à faire avant de mourir, article qui n’est pas publié, maybe un jour ?) c’était sur le ton du pessimisme ! Ma mauvaise habitude ! Le fait que ce rêve que je pensais si inatteignable, depuis le jour où une fois on m’avait dit « non ce n’est pas possible », se soit produit, ça me prouve que je peux être sincère quand je dis vouloir être optimiste ! Je vois que les choses que je critique en disant quelles n’arriveront pas, peuvent arriver. Ce n’est pas parce que ça rate une fois, que ça ratera la deuxième ou la troisième ! J’ai eu la chance que ma mère accepte de « sacrifier » trois jours de vacances + de la money pour que ça arrive. Si on se rend compte de la chance qu’on a, que ça nous a rendu heureux, c’est ça qui compte ! Il ne faut pas avoir de culpabilité. Je pense alors à des rêves très ambitieux, comme des voyages chers, ou des études coûteuses, où sur le coup, on n’ose peut-être pas demander d’aide à ses parents ! Mais ça vaut toujours le coup au moins d’en parler. Essayer n’est pas vain. Réalisons nos rêves ! Je crois au destin, et même si vous ce n’est pas trop votre délire, dites vous que si une chose que vous souhaitez fortement n’arrive pas maintenant, elle arrivera le moment opportun pour que tout soit parfait. Et ce sera génial. Chaque fois que je suis dans le doute, me dire ça m’aide beaucoup ! Je ne peux pas aller ici ou là, avoir ci ou ça, ce n’est pas grave cela arrivera quand il faudra. Je n’ai qu’à rester en vie jusque là et c’est tout. DONC, je pense maintenant pouvoir vous révéler mon rêve. Enfin, ce n’est n’était pas non plus le seul but de ma vie, je suis du genre à avoir beaucoup de rêves. On a le droit d’avoir des rêves qu’on ne pense jamais atteindre, garder un espoir, si infime qu’il soit, est primordial pour aller de l’avant.

J’ai assisté au concert de Bring Me The Horizon (le seul groupe de musique dont je peux dire être fan, même si je n’aime pas ce « titre » de  fan) ! C’est un ancien groupe de deathcore (et metalcore) anglais. Je les ai connus à cette époque. C’était du métal, en gros, avec des riffs en guitare et du chant…crié ? Du scream, pour les adeptes. Après, il y a beaucoup de dérivés, catégories, c’est très vaste ! Maintenant leur style a beaucoup évolué et ils sont passés du côté lumière aha. J’ai vu qu’on pouvait parler de Metal Alternatif. Bref, c’est normal que vous ne connaissiez pas ce n’est pas Justin Bieber non plus. J’en avait parlé quelques fois sur le blog, ça doit remonter à loin maintenant.

Tadaaam. Futile ? Eh bah ça aurait pu facilement ne pas se produire, je ne vise pas que des choses impressionnantes.

Le jour où j’ai commandé les billets, je me suis dit que j’allais faire un article dédié à ce sujet juste avant le concert, mais c’est encore plus intéressant de vous en parler une fois que c’est passé !

Reprenons depuis le début :

Partie 1 : Les billets

Je suis abonnée aux comptes de BMTH sur les réseaux sociaux. Puis je tombe sur une photo affichant des dates de concerts pour la tournée, notamment la tournée européenne. J’aime bien voir les choses même si je ne peux pas les acheter/vivre/voir. Je vois qu’il y a Paris, et je suis replongée 3 ans plus tôt où j’en avais pleuré (j’ai honte, mais j’avais 12 ans en même temps) en me disant que si je n’allais pas à ce concert-là, il n’y en aurait plus jamais et qu’alors c’était fichu. Qu’est-ce que c’est facile de se rappeler le passé en se disant que c’était bête, alors que sur le coup on y croyait vraiment. Les billets seront bientôt en vente, je bave de plus en plus.

(ceci est une image)

Puisque l’espoir fait vivre, je sais comment va se terminer l’histoire :

  • Maman, il y a le concert de mon groupe à Paris le 14 avril.
  • Ok.

Sauf que miracle, la vie est belle, je vois un arc-en-ciel à ma fenêtre (le pire c’est que c’est vrai) :

  • Maman, il y a le concert de Bri-brig (surnom affectif attribué par ma sœur) à Paris le 14 avril.
  • A bon, les billets sont en ventes ? On commandera ce soir.

Et là, dans ma tête c’était la danse de la victoire ! Ma vie avait enfin un sens !

Et le soir, j’ai pris cette superbe photo :

Partie 2 : L’attente, et juste avant le concert

Ayant commandé le jour de la mise en vente des billets, l’attente promettait d’être longue. A 7 mois du concert, je ne réalisais pas encore. Et j’ai réalisé assez tard d’ailleurs… Pour partir à Paris, nous avons choisis l’option Bus, après avoir utilisé maintes fois Blablacar on a souhaité plus de tranquillité. Après mes trajets en bus (40 heures en l’espace de moins d’1 mois donc 4 nuits) je n’étais pas tellement emballée et pourtant, avec FlixBus on a payé 15 euros par personnes à l’aller (20 euros au retour), avec un confort tout à fait convenable. Prises USB et possibilité d’avoir une prise normale (tous les sièges ne l’ont pas) pour charger ses appareils + wifi + sièges spacieux + toilettes + calme dans le bus, il n’y a pas à se plaindre. Par contre il faut prévoir une marge de retard pour l’arrivée, on a eu 15 minutes pour le voyage allée et 40 minutes pour le voyage retour.

Partie 3 : Le concert

Le concert se déroulait au Zénith de la Villette (au lieu du Trianon initialement prévu car toutes les places avaient été vendues en un temps record), nos places étaient assises, non numérotées. Nous avons quand même décidé de venir 3 heures à l’avance (avant l’ouverture des portes mais 4h15 avant le début du concert). Je pensais qu’il y allait avoir une vraie queue, ordonnée, mais en arrivant on aurait juste dit un meet-up de gens au style rock. Directement, sur le chemin on repérait les gens aux tee-shirts du groupe, les cheveux de toutes les couleurs, avec des côtés rasés, piercing, écarteurs, tatouages (même si on ne les voit pas sur mes photos, aha). C’était vachement cool de voir plein de gens originaux alors que je n’en vois pratiquement jamais dans ma campagne ! C’était un brin bizarre, on s’observait un peu tous mais rien de méchant.

Donc, une fois arrivée devant les portes avec plein de gens autour on a trouvé une place sympa où s’asseoir. Et on n’a plus bougé. J’ai révisé des cours, on a mangé et écouté la musique de gens qui avaient des enceintes.

Puis d’un coup les gens se sont levés et l’effet papillon mouton de Panurge a fait qu’on s’est retrouvé à faire la « queue » (traduction = faire partie d’un pâté) debout, puis sous la pluie. Et enfin, on a commencé à avancer. Le personnel était vraiment gentil, pas du tout brusque ou désagréable devant la foule de gens un peu partout qui poussaient pour rentrer. Ensuite on m’a dit de mettre mon appareil photo dans la consigne, alors que je n’avais qu’une envie, qui était de courir pour réserver de bonnes places aha. Je stressais, mes mains tremblaient alors que je donnais ma pochette d’appareil et qu’ils m’expliquaient comment marchait la consigne. Une fille à côté de moi avec un bridge (piercing <3) pleurait de colère tellement ça la dégoûtait de devoir donner son appareil au lieu de pouvoir se faire de beaux souvenirs parce qu’elle avait un bon appareil. Elle m’a demandé si ça ne m’énervait pas moi aussi. J’ai du répondre un truc intelligent comme « Ouais, trop ». On va sauter quelques étapes. Nous avons trouvé des places super cools, au 6ème rangs des sièges assis, parfaitement centrés. Nous avons dégusté nos repas, ensuite s’est jouée la première partie. Je dois vous dire à quel point j’adore les concerts. Je pourrais aller en concert de n’importe quel style de musique et j’aimerais. Si c’est de la vraie musique hein, nulle, ça ne compte pas. J’ai acheté un tee-shirt avant que le concert démarre.

Le nom du groupe de la première partie est Don Broco. Le chanteur était sympathique, nous parlait un peu français pour rire. Comme les (faux) noms des membres de sa famille, et d’autres trucs dans le genre. Les musiques commençaient à mettre de l’ambiance. J’ai pu assister à mon premier Circle Pit (au signal du chanteur, les gens dans la fosse se mettent à courir en tournant en rond), c’était épique !

Puis après l’entracte, Bring Me The Horizon a débarqué et je me suis rendue compte 1 seconde plus tard que non, l’ambiance allait commencer maintenant. C’était géant. On est resté debout pendant tout le long, les gens sautaient (moi y compris, je me suis étonnée), pogotaient (faisait la danse du pogo, le cliché du concert de rock/métal/punk), on chantait les paroles avec Oli, il y avait des bras en l’air, une vrai connexion, les effets visuels étaient sympas et les musiciens ont assuré. J’ai trouvé ça parfait. Certaines personnes n’ont pas compris qu’ils avaient dit au revoir, c’était très expéditif même si moi ça ne m’a pas choquée. Dernière date de la tournée, et le plus beau concert de ma vie, je ne pourrai jamais oublier cette ambiance électrique et toute cette énergie !

Partie 4 : Une vie après

Une fois sortie, on est allé récupérer avec ma mère nos appareils confisqués respectifs (reflex et bombe lacrymogène). J’ai acheté à 3 euros une affiche du groupe à des gens qui en vendaient dehors. Le concert s’est terminé 1 heure plus tôt que prévue, mais j’étais tout de même exténuée dans le métro !

Le retour en bus le lendemain (dans lequel j’écris ce pavé) a été moins sympathique que l’aller. Manque de chance, Internet n’a absolument pas marché. Regarder la saison 6 de The Walking Dead, ce sera pour plus tard !

Retour à la maison. J’ai raconté à mes amies à quel point ça avait été formidable, j’ai enregistré plein de photos prises par des gens. J’ai l’impression que tout le monde a aimé. Je vous laisse avec la vidéo récapitulative postée sur le compte Instagram du groupe qui récapitule un peu tout, histoire de donner un aperçu de l’ambiance :

Paris – Thanks for an unforgettable night, you were incredible! We'll be back soon 🇫🇷☔️ 📹 @livesandlevels

A post shared by Bring Me The Horizon (@bmthofficial) on


Une Bucket List, ça vous intéresserait ? J’ai beaucoup parlé, mais ça vous a plu quand même ?

288 Kisu !

Mon circuit en Andalousie

Yo les aventuriers, je vous retrouve comme promis pour le vlog de mon voyage scolaire ! Je vais essayer avec le moins de photos possible de vous retracer notre petit parcours et les monuments vus et visités. Sachez que vous voyez ici un tri, sur une sélection, d’une restriction sur plus de 1700 photos ! J’espère qu’il va vous plaire et vous faire un peu voyager avec moi.

Jour 1 : Cordoba

DSC_0028

Notre fidèle bus, dans lequel nous avons dormi une nuit à l’aller et une au retour. Départ du bus à 12h30 et arrivée à 8h30 le lendemain, en Espagne.

DSC_0241

Premier petit déjeuner du séjour au restaurant, un chocolate con churros. Je ne pensais pas du tout qu’il faudrait tremper les churros dans le chocolat chaud, je croyais que c’était du vrai chocolat fondu. Si je voyais cette photo ça ne m’aurait pas du tout donné envie, mais en vrai c’était très bon. Il faut goûter !

DSC_0408

Visite guidée de la Mezquita/Catedral. Si vous ne connaissez pas, en fait c’est une mosquée avec des grandes colonnes rouges. Jusque-là c’est normal, sauf qu’au cœur de la mosquée se trouve une cathédrale ! D’où ce nom particulier. Il n’y a donc aucun rapport entre les deux parties, ce qui est encore mieux. Il n’y a pas de concessions, d’aucune des deux religions pour laisser la place à l’autre ou harmoniser, c’est une parfaite cohabitation de deux religions et cultures.

DSC_0482

Repas de midi dans le même restaurant que pour les churros. Repas de tapas. Et pour vous dire, il y en avait des tapas ! 6 assiettes pour être exacte. Les tapas, c’est assez lourd, on n’en pouvait vraiment plus. Quand on croyait que c’était fini, et bien non il y en avait encore ! Je n’aimais pas tout, mais ces deux assiettes étaient délicieuses. Patatas Bravas et aubergine au miel.

DSC_0429

Promenade dans le quartier juif, la Juderia.

la Juderia de Cordoba

Visite de la tour de la Calahorra (avec un audioguide) qui est aménagée en musée.

DSC_0543

DSC_0551

La chose que j’ai vraiment aimée  de cette tour, c’est son toit terrasse ou on peut admirer tranquillement le Guadalquivir.

DSC_0678

1ère nuit dans la famille. Vue de notre chambre. On n’y vois pas la centaine de peluches qui nous entouraient ! Sur le bureau, sur les étagères et l’armoire, c’était assez épique…

Jour 2 : Sevilla

DSC_0696

Arrivée à Seville et comparé à Cordoue il n’y a pas photo : tout est plus grand, plus beau, plus vert, le ciel est bleu et il fait chaud ! Je pense que ça a été ma ville favorite.

DSC_0703

DSC_0710

La Plaza de Espana. Cette place + les 4 ponts, les canaux et le palais a été construite pour l’exposition universelle de Séville de 1923. On avait des questions à remplir sur cette place mais en y étant je n’avais pas compris où on se trouvait ! En tout cas, le style est vraiment original, c’est très agréable de s’asseoir sur un banc parmi les 48 en mosaïques. Lafillequiétalesascience.

DSC_0745

Les maisons sont trop mignonnes.

DSC_0762

Dans le centre historique, on voit des calèches un peu partout. Ici, on faisait la queue pour monter dans la Giralda, ce qui nécessite de passer par la Cathédrale.

Une fois arrivée en haut, les cloches.

DSC_0816

Vue depuis la Giralda. Elle se mérite, il n’y a je ne sais pas combien d’étages à monter. Déjà moins qu’à Rome, si vous aviez lu mon vlog (ici et ici). Comme on disait avec les profs, c’est pour les maillots de bain de cet été et les shorts aha. Le pire c’est qu’il n’y a pas de marches c’est juste incliné. On a pu assister au « concerto » de cloches pour midi. Pour avoir cette vue il faut prendre la photo entre les barreaux, ce que je veux dire est que c’est sécurisé, donc parfait pour les gens qui ont le vertige comme moi !

DSC_0987

El Alacazar. Là, nous rentrons dans le merveilleux, le grandiose ! Les palais Andaloux, si je puis dire.

Comme vous allez pouvoir le constater, ce que j’ai retenu de ces visites de palais Arabes, ce sont les magnifiques jardins ! Il y a bien des intérieurs, qui sont beaux, mais moins que l’extérieur je trouve.

DSC_1005 (7)

C’était tellement incroyable à voir, je ne réalisais pas.

DSC_1005 (11)

Si vous vous dirigez dans le coin, please, allez voir ça de vos propres yeux si ce n’est pas déjà fait.

DSC_1005 (13)

Un patio basique, en se baladant dans Séville.

DSC_1005 (15)

Las Setas. (les champignons, en Espanol) C’était une des choses que je pensais le moins apprécier et ça n’a pas du tout été le cas. Même si on sort de l’univers Oriental, qu’on ne se croit plus au Maroc, ça vaut le coup d’être vu et de monter tout en haut. L’architecture est très futuriste. Je n’ai pas réussi à prendre de photo en entier et  c’est maintenant que je le regrette aha.

DSC_1005 (16)

Cette fois il y a des ascenseurs. C’est très amusant, une fois en haut il y a un grand chemin, avec des escaliers pour faire le tour des champignons. C’est gratuit seulement pour les habitants de Séville.

Jour 3 : Granada

DSC_0360

DSC_0383

Je n’ai pas trop compris pourquoi, mais je peux vous dire qu’on connaît bien les petites rues types, pavées et inclinées dans un angle de 40° ! (C’est ma prof de maths qui serait contente !) On a fait que ça toute la journée + l’Alhambra dont vous verrez des photos plus bas. L’Alhambra est vraiment réputé dans le monde et franchement, même en habitant à l’autre bout du monde c’est quelque chose à voir une fois dans sa vie ! Totalement, direct sur la Bucket List ! Surtout nous les français, qui avons la chance de ne pas habiter à une énorme distance de l’Espagne, n’est-ce pas ?

DSC_0404

C’est ce jour-là qu’il y avait un grand soleil, la température la plus élevée. Depuis l’été dernier j’avais même oublié ce que c’était de fondre au soleil avec seulement un tee-shirt et de bronzer. Je me disais que je n’allais pas bronzer, quand j’ai vu que beaucoup avaient des coups de soleil et moi que nenni. Et pourtant, ce soir-là je me suis rendue compte que j’avais le nez qui rougissait et que j’étais bronzée aha.

DSC_0545

El Alhambra. Magique.

DSC_0589

DSC_0618

Je réalisais à peine où je me trouvais, comme souvent quand on vit des moments assez grandioses ! Mine de rien, toute cette architecture, c’est très dépaysant. Et c’est ce qui vaut le coup, l’impression d’être il y a des millénaires, sur un autre continent, alors que l’on se trouve seulement à 20 heures de chez soi ! Les jardins sont vraiment parfaitement entretenus, les fleurs étaient trop jolies.

DSC_0636

DSC_0643

4ème jour : Toledo

DSC_0704

De ce qu’on a vu, Tolède n’a pas été ma ville préférée. Nous n’avons pas eu de guide pour nous expliquer son histoire, sa drôle de forme entourée d’eau et même les monuments devant lesquels nous sommes passés. Une ville entourée d’eau, ce n’est pas banal ! Je regrette, de ne pas avoir eu ces explications pour profiter au maximum. Ma sœur y était une semaine avant moi et quand j’ai vu ses photos j’ai eu l’impression de redécouvrir la ville ! Je comprenais mieux la cathédrale avec ces menottes et ces chaînes sur la façade, etc. Une chose qui a été super, c’est la chasse au trésor ! Qu’est-ce que ça parait enfantain, mais qu’est-ce que c’est sympa pour parler Espagnol. Dans l’équipe où j’étais, nous avons demandé à chaque fois où se trouvait tel monument, telle rue, le nom de telle personne emblématique de la ville. On avait à peine pu parler Espagnol, puis ça nous a vraiment permis de communiquer avec des gens. Ils ont été vraiment adorables, tous nous ont aidé, j’ai été surprise du nombre de personnes sachant parler couramment le français. On a abordé des commerçants, des policiers, des religieux, des personnes âgées, des étudiants, etc.

Visite d’un atelier de damasquinage. Forgonerie à l’ancienne, travail à la main avec des fils d’or, présentation des procédures, c’était bref mais intéressant !

damasquinage

Exemple de ce que l’atelier fait.

Puis retour en France, avec des étoiles plein les yeux ! Je vous dis à la semaine prochaine pour un nouveau look, encore shooté là-bas.

As-tu aimé ce vlog ?

Kisu ! maneki neko

Mon Londres authentique en photos

Notting Hil

Yo les Londoniennes. Je crois que mon corps est ici, mais une partie de mon esprit est définitivement à Londres. Elle a juste hâte d’y retourner. Quand je triais les nombreuses et nombreuses photos accumulées, en plus en mode RAW pour la qualité (alors il faut tout convertir) je me suis sentie remplie de nostalgie, je me suis rappelée tellement de choses. Les sensations au moment de prendre les photos et moi qui avait un peu oublié les premières journées, une journée en chasse l’autre, je me suis tout remémoré. Bon sang, que c’était beau ! Je pourrais vous parler de tout ce que j’ai fait, en long, en large et en travers alors je vais me contenter de quelques articles aha. Je n’ai pas envie de faire que des Vlogs, je veux aussi faire des revues par quartiers, quand j’ai des conseils et avis à vous donner. C’était le plus beau voyage de toute ma vie, pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour ma part. Je me suis fait la réflexion il n’y a pas longtemps que je voulais être plus spontanée dans mes articles. Dire ce que je veux, quand je veux. Me poser moins de questions. Donc aujourd’hui je vais vous montrer mes photos préférées, qui montrent chacune une facette de cette belle ville qu’est Londres. Il y a tellement de quartiers différents, de coins qui valent le détour. J’ai pris mon appareil alors je suis très contente de la qualité des photos. Je vous laisse juger de ma vision de Londres sans plus tarder aha.

ryanair

DSC_0214

Le matin en sortant de l’hôtel.

Paddington

Immeuble typique de notre quartier, Paddington. Personnellement je suis fan de ces murs de briques, avec quelques couleurs et beaucoup de blanc.

the Serpentine Hyde Park

Cette construction étonnante qu’on peut visiter est à côté de la petite galerie d’art the Serpentine, dans Hyde Park. Chaque année, une construction temporaire est mise en place, depuis le début du 2ème millénaire. Les formes sont toujours très designs et contemporaines.

liberty london shop

Le gigantesque magasin Liberty, qui a donné le nom à l’imprimé à fleur du même nom.

DSC_0312

Tableau dans la galerie, qui est toute petite et contient des collections temporaires.

DSC_0127

DSC_0289

Hyde Park. Une carrière de photographe animalière s’offre à moi aha. Non, mais j’ai pris beaucoup de plaisir à me rapprocher des volatiles et faire la focale au maximum que mon objectif me le permettait. Ça donne envie de s’offrir un téléobjectif aha.

DSC_0725

En arrivant au Museum of London.

london

Quand on lève les yeux, dans la gare de Paddington. On peut voir les murs de brique. Ces couleurs me plaisent beaucoup. C’est unique en son genre, le moderne de la ville avec de l’authentique, comme cela. Je trouve que c’est très inspirant, difficile à expliquer.

Notting Hill Portobello Road

Notting Hill. Portobello Road.

Victoria and Albert MuseumVictoria and Albert Museum. Collection sur les pièces de théâtre Anglaises. Des images, des bandes sonores, des maquettes, des costumes et même, des faux costumes style époque Shakespearienne et compagnie en libre service à essayer si l’envie vous vient. J’avais très envie d’en essayer, mais des jeunes squataient l’endroit depuis un moment et y étaient très à l’aise aha. On a assisté au ballet de danse de l’homme à la cape qui se prenait pour superman, c’était amusant. Finalement en s’incrustant, on a pu nous glisser nous aussi dans la peau de personnages de théâtre !

Big Ben

Pour le côté touristique, passage devant Big Ben.

Big Ben et le Parlement Londresarchitecture Londres

La porte d’entrée de notre appart/hotel, trouvé sur Hotels.com à Paddington. Surprise, notre fenêtre est celle juste à gauche, visible, au rez-de-chaussée.

appart hôtel PaddingtonArt Box kawaii shop London

Camden Lock

Ma journée à Camden m’a marquée, j’ai bien aimé mais j’avais une frustration de ne pas trouver ce dont je croyais qu’il allait y avoir, grâce ou à cause, des avis sur Internet !

Starbucks LondonLa nourriture a aussi été une partie importante, on a su-per bien mangé. Les prix ne sont pas très élevés, on trouve de tout, partout. Et, bonheur, on trouve plus facilement des plats végétariens qu’en France ! Généralement les restaurants s’arrangent pour avoir un plat, sans chair animale. Je vais briser un cliché, mais à Starbucks, la seule chose que j’aime… c’est bien les pâtisseries surgelées. Gâteaux aux carottes, moelleux, miam !

DSC_0385

Hyper Japan Festival London

J’ai eu envie de me taper la tête contre un mur quand j’ai vu ça ! J’aurai pu aller à Londres exprès pour aller à cette convention, et alors que j’y étais, elle s’est déroulée. Quand même, j’ai vu l’affiche le dernier jour, quand c’était déjà fini, il y a de quoi être dégoûtée devant cette super occasion qui m’est passée devant…

DSC_0462

Dr. Martens Store London

Passage obligatoire dans un Doc Martens Store ! Il y a quelques années j’avais pris exactement la même photo, avec mon ancien téléphone décédé. C’est amusant de voir qu’il y a des choses qui ne changent pas.

DSC_0468

Couloir du Victoria and Albert Museum.

London

Indian food

Au restaurant Indien à côté de chez nous (le temps d’une semaine, c’était notre appart) qui nous a sauvé la mise en arrivant (voir cette article, Péripéties à Londres). Il y a beaucoup plus de restaurants Indiens comparé à dans notre capitale, (car plus d’Indien installés à Londres en général), alors on s’est dit que quand l’envie de découvrir la cuisine Indienne nous tenterait, on irait à celui-ci. Le serveur nous a guidé dans notre commande, dur de choisir parmi plein de choses qu’on n’a jamais goûté. On a pas été déçu le moins du monde, c’était très bon. Chacune un pain (ce qui ressemble à une pizza), un plat de riz et la viande à se partager ! Copieux, en somme.

Notting Hill Portobelo Road

Notting Hill Gate. Rue vintage, un peu attrape touristes, mais très belle grâce aux maisons colorées. Ça vaut un petit détour pour se balader.

Hamleys

J’aime beaucoup cette photo ! Sur Regent Street il y a le grand magasin de jouets Hamleys, qui réveille l’enfant en toi, qu’importe l’âge. Avec la musique, les peluches, des vendeurs qui font des démonstrations de supers jouets, comme le boomerang qui revient tout seul, à chaque fois ça fait rêver ! Si on était venu près de Noel, on aurait directement acheté tous les jouets et peluches pour les cousins et cousines.

Hamleys

Ma soeur avait flashé sur ce grand ours.

DSC_0596

Coussin à Primark. Ils ne se sont pas bien foulés, pour arriver à une phrase aussi illogique, inexistante même tellement que les mots sont pris au hasard. Quand même « Le sur j’adore j’assurer de vivre et l’amour toujours respecter les et montrer que vous aime », c’est un massacre de notre belle langue aha.

Marks & Spencer

Si seulement il y avait des Mark & Spencer partout en France aussi. Leurs gâteaux d’anniversaire, tout préparés sont adorables ! DSC_0609

Que serait cet article sans des photos de scones ! J’ai l’eau à la bouche simplement en revoyant cette magnifique photo. Des gâteaux que ma mère ramenait en revenant d’Angleterre lors des voyages scolaires, je n’en gardais pas un si bon souvenir. J’ai re-goûté et ces petites brioches qu’on fait chauffer au micro-ondes, coupé en deux pour tartiner de confiture sont devenus une raison de vivre;

DSC_0852

De jolies fleurs à côté du British Museum.

DSC_0095

DSC_0138

DSC_0134

london

Devant une cabine téléphonique. La plupart sont inutilisables mais elles ont le mérite d’être là.

DSC_0479

DSC_0226

DSC_0648

J’ai bien sûr adoré les devantures de Camden Market, c’est rock, gothique, punk, tout ce que j’aime. Malheureusement c’est cher, je suis restée sur ma faim, j’aurais voulu plus. En y allant le week-end il n’y a que des touristes, c’est là que le marché est ouvert mais la semaine tout n’est pas fermé. Camden est en plusieurs parties. C’est un peu compliqué à expliquer, vous saurez bientôt tout de Camden, mais chut c’est un secret.

DSC_0021

J’ai une chance, l’année prochaine je vais retourner en Angleterre avec le voyage scolaire cette fois-ci. Ce sera la troisième fois en cinq années, c’est plutôt pas mal dans ma courte vie sans avoir de la famille là-bas ou autre (le rêve absolu pour moi, pourquoi la vie ?).

DSC_0187

J’espère que vlog qui me tient à cœur vous a plu, aimez-vous Londres, si vous avez pu déjà y aller ?  Et vous, qu’est-ce qui vous plait là-bas ? Sinon aimeriez-vous y aller ?

PS : C’est le 100ème article ! Champagne !

Kisu les licornes !

Dark Outfit in Hyde Park

fashion

Yo les Totoros, j’attaque enfin la série des tenues prises à Londres ! Il faut que je me limite pour ne pas vous tanner avec ça aha. En voyage, il faut penser à avoir des vêtements confortables, Ok ok… Pour moi je me sentais en défilé de mode constant. J’ai dégainé mes tenues les unes à près les autres, quel bonheur de m’habiller en fonction des quartiers. C’est étrange comme système, mais ça m’amuse ! Capillairement parlant, ce n’était pas jojo alors évitons le sujet pour le moment si vous le voulez bien.

OTD mode

Ce petit chemin bien mignon est dans Hyde Park. Ce parc est plutôt sympa, pour un peu se balader, même si la plupart du temps il n’y avait que de l’herbe brûlée par le soleil. Même au pays de la pluie et du ciel encombré (cliché) on se croyait en safari. Ce chemin fait partie des exceptions aha. Il y a bien deux ou trois coins aménagés, avec de la verdure comme il en faut, mais c’est rare.

OTD

J’avais essayé il y a longtemps une robe à Zara très mignonne qui s’était révélée trop chère. Elle était un peu dans le même style : ce que j’appelle Baby Doll. Coup de cœur, sans le porte monnaie qui suit alors j’ai abandonné à regret. Et là, à H&M, – en France – quand j’ai vu cette robe que je trouve si jolie et vintage, je n’ai pas hésité. Merci H&M pour le prix ! On achète plus avec le sourire. Je trouve les froufrous absolument charmants craquants. Ils affirment mon goût pour le vintage. Depuis toujours, l’été est synonyme de short, toujours, encore et seulement. Je sentais que cet été allait être différent, je ne porterai pas que ça ! Pourquoi se restreindre, il fallait que je me réconcilie et me sente bien une bonne fois pour toutes avec les robes et les jupes. Ça n’a pas manqué. Même si cette robe n’est pas totalement opaque, malgré ses deux doublures on voit alors entre les deux jambes, j’adore la porter !

pink shoes plateforme

A propos de ces chaussures… j’ai eu le gros craquage de ma vie en voyant ces merveilles. Mon cœur se gonfle de joie de me dire qu’en insistant, j’ai pu convaincre ma mère que OUI nous allions réussir à tout faire rentrer dans les valises aha. Je reviens, je vais les prendre avec moi sur mes genoux. […] C’est bon, je disais donc que ces bouts de plastiques ont failli me glisser des mains. Pour raconter un peu l’histoire :  J’étais à Primark, dans le magnifique rayon chaussures qui change chaque jour. Je me baladais et là, arrêt sur image. Je beug. Sans réponse du serveur internet. J’ai trouvé ces chaussures, si fun, amusantes ! Rose pailleté en plastique comme les méduses avec 7,5 centimètres de compensé. Mine de rien la semelle qui n’est pas en plastique est assez confortable. Je n’ai pas pu les garder toute la journée, j’avais prévu le coup, mais pour marcher le compensé est passe partout. J’en suis vraiment folle. En plus elles m’ont coûté le prix d’un paquet de gâteaux, je veux dire, pour 6 Livres Sterling en solde, soit environ 10 euros, ce n’est pas de l’escroquerie ! C’est pour ça que j’ai pris les mêmes en noire, voilà, c’est dit. Mais vous les verrez dans un autre article, pour une autre histoire.

fashion Hyde Park

Outfit of the day Hyde Park

black dress

chaussures originales

DSC_0335

Photographe : Ma maman ou ma soeur (dsl j’ai un trou de mémoire)

Robe : H&M

Collant : Dim troué avec ce tuto

Chaussures : Primark

Bracelets : New Look

chaussures roses méduse compensés

lookbook

Cet article était parti pour être classique. Puis finalement c’est parti dans tous les sens, je vous laisse regarder la fin !

DSC_0344

DSC_0128

Aller en Angleterre pour manger dans un restaurant Français. C’est l’attrait du nom, Café Rouge et la carte écrite en française qui nous a donné envie aha. Là au moins, je comprenais toute la carte !

DSC_0252

Une carrière de photographe animalière s’offre à moi ! Tout de même pas, mais j’ai pris beaucoup de plaisir à me rapprocher des volatiles et faire la focale au maximum que mon petit objectif me le permettait… Ça donne envie de s’offrir un téléobjectif. Je me devais de mettre cette photo en hommage à la personne qui leur donnait à manger, et les a rapprochés quand il a vu que je prenais des photos… L’eau, ça mouille et ces oiseaux, ça pince les doigts. Malheur à lui, il en a été la victime.

benugo Londres

Benugo

DSC_0367

Quand tu mélanges à la Poursuite du lendemain et Pourquoi les écureuils de Central Park sont toujours tristes le Lundi, ça donne A la Poursuite des Écureuils. Tout à commencé quand on a aperçu un écureuil à Hyde Park. Je le cherchais dans l’herbe et l’ai aperçu. Je ne sais pas ce qui m’a pris mais, comme pour les pigeons quand on est petit, je me suis mise à courser l’écureuil, qui, de nature joueuse, s’est pris au jeu du chat et la souris. Je lui ai couru après et on a tourné, tourné autour de l’arbre. Ces petits amours sont très malins, même quand je changeais brutalement de sens il ne s’est pas laissé prendre au dépourvu. Puis il a grimpé dans les branches et clic, j’ai dégainé Emy pour l’immortaliser.

Si tu t’abonnes à mon blog, cet écureuil sera heureux !

J’aimerai connaître vos avis en commentaire, dites moi tout ! Cette tenue vous plait-elle, avec le contraste noir/chaussures roses Barbie ? Que j’ajoute des photos de l’endroit où j’étais dans j’ai pris la tenue vous intéresse t-il ?

Kisu !