Disneyland à Noël / de mes nouvelles

Yo les plumeaux ! Premier article de l’année à plus de la moitié de Janvier. Le besoin d’écrire se refait sentir, je continue de vivre, donc de découvrir plein de choses cool ! Vivre des choses cool qu’il faut que je partage avec vous ! J’essaie de trouver une harmonie entre l’utile et le racontage de vie aha. Allons-y pour cet article où je ne sais pas exactement ce que je vais dire ! Je suis incroyablement boostée pour redonner vie au blog ! On va principalement parler de Disneyland Paris didi pour les intimes. J’espère que ça va vous plaire. Et promis, le prochain article sera une tenue. Je n’avais pas fait de shopping pendant un bon moment et là avec les soldes… J’ai changé de couleur de cheveux, j’ai pu convaincre ma gentille maman. J’ai pris mon courage à deux mains, et bim détruit mes cheveux (= décoloré) et je suis partie pour faire du pêche. Qui pour le moment est plus un dégradé et différentes nuances d’orange, rose et blond ! Mais je vais y arriver, et me tenir plus que jamais à ma routine aha.

Je suis allée à Disneyland au début des vacances d’hiver pour la première fois de ma vie ! Je ne savais pas à quoi m’attendre, on entend tout le monde dire que c’est grandiose et magique, l’enfant en nous ressuscite etc. Je n’ai pas été déçue de ce côté-là mais je suis obligée de vous avouer que mon séjour de 2 jours à été bien perturbé par les problèmes techniques et cela ma déçue de la part d’un parc de cette renommée mondiale ! Dans les reportages, tout est toujours parfait grâce à une organisation impressionnante. Mais tout ne marche pas droit tout de même. Attendre entre 5h30 et 6h pour ne pas pouvoir faire les attractions ça a été… une mauvaise surprise. Ce petit espoir qui vous tient que l’attraction reparte, après une première annonce au micro d’un problème technique. Quand la voix réapparaît et crie dans le micro (mais crie vraiment) de prendre les issues de secours, alala ! Mis à part ça on a eu beaucoup de chance comme par exemple couper la file à Indiana Jones alors qu’on avait pas de fast pass ! Tout était magnifique où qu’on regarde, Noël est quand même une bonne période pour venir je trouve. Il faisait bien froid toute la journée, parfois c’était assez dur, on faisait comme on pouvait pour décongeler ses pieds ! Mais rien que par le cadre, les musiques, le personnel adorable et tout simplement être en famille, c’était fantastique ! Il y avait de super choses à manger végétariennes en plus, ça fait plaisir ! J’ai bien évidemment pris beaucoup de photos et vidéos pour immortaliser, même si je n’oublierai jamais.

—————————————————–

La fondation Louis Vitton à Paris

Mon tableau préféré de l’exposition temporaire Chtchoukine qu’on a visité là-bas. Il est de Picasso et j’en ai aimé beaucoup d’autres ! C’est même rare que j’aime autant une expo de peinture. Cette collection réunit toutes les œuvres d’un collectionneur russe du nom de Chtchoukine (compliqué je vous l’accorde) qui sont habituellement réparties dans tous les musées du monde, c’est donc une chance qui ne se reproduira peut-être pas de voir tous ces grands tableaux de grands peintres. Picasso, Matisse, Monet, Cézanne, Pissaro, Van Gogh ! Même moi qui ne suis pas une experte j’ai trouvé ça cool de voir des tableaux qui ne sont pas très connus de peintre dont on connait le nom.

En plus le lieu est une oeuvre d’art à lui tout seul, si vous n’y êtes jamais allé, allez voir cette exposition avant le 20 février, prolongation exceptionnelle jusqu’au 05 mars ! Vous pouvez réserver vos billets sur le site et une navette Place de l’étoile vous amène directement au musée ce qui est très pratique.

——–

Mode

Une petite photo d’un look vite fait dans notre hôtel New York au pays de Disney. On avait vue côté entrée Disney Village et particulièrement sur la patinoire avec les illuminations, c’était très sympa. Je suis fan de cette chemise cache-coeur et mes nouvelles chaussures (qui ressemblent beaucoup à d’autres que j’ai aha).

Je vous dis à très vite pour un look et merci d’être toujours présents (coeur coeur).

Kisu !

Gogo Décolo | L’after (ma routine pour limiter la sécheresse, casse et fourches)

Yo les gimauves ! Je suis tellement contente de poster cet article, que j’ai commencé à écrire il y a plus de 11 mois ! Rien que ça ! J’ai perfectionné ma routine et mes recherches, donc c’est parti pour cet article où j’ai plein de conseils et choses à vous montrer.

J’avais lancé une série de trois articles intitulés « Gogo Décolo ». Décolo, diminutif de décoloration. Je n’ai pas fait le troisième article « l’After » plus tôt pour plusieurs raisons : je voulais me créer une routine parfaite à vous présenter, avec des produits efficaces et naturels comme j’aime. Un défi. Je viens de me souvenir de vous avoir promis de vous parler de mon No Poo. Mais c’est une autre histoire ! Maintenant j’ai ma routine bien installée, mes petites astuces qui me changent la vie (capillaire).

Mais avant mes conseils, je vais vous raconter un peu ce qui s’est passé dans le après de ma première décoloration.

Evidemment, mes cheveux ont pris un sacré coup mais je m’y attendais. Grâce au soin de la boite de décoloration (ma 1ère), le boom-rang de la sécheresse à été un peu retardé. Elle s’est d’abord traduite par un toucher rêche. Mais mes cheveux sont tout le temps secs donc ce n’est pas une grosse perte. Ce qui est cruel, c’est que mes pointes ne se sont pas tout de suite cassées, c’est au fur et à mesure et encore aujourd’hui que ça arrive. Après, que mes cheveux se cassent est « normal », ils ne sont pas très résistants mais ça m’a fait un peu mal au cœur. Sur le coup je n’ai rien changé dans ma routine capillaire. J’ai continué à me mettre de l’huile d’olive quelques fois par semaine et faire le mon No-Poo. J’aime ne pas utiliser 10 produits sur mes cheveux. Ma routine tient sur 3 choses : de l’huile, de l’après-shampoing sans silicone, sulfate, paraben (j’ai bien vérifié la composition) et une brosse type Tangle Teezer. 3 mois après avoir décoloré j’ai regardé des anciennes photos de mes cheveux bouclés et j’ai constaté une perte de quelques centimètres, moi qui veut à tout prix les faire pousser aha. Chaque centimètre est important ! Je suis logique, je les veux plus longs alors qu’est-ce que je fais ? Je décolore. Premier réflexe, accuser la coiffeuse qui avait dû plus dépointer que ce que je lui ai demandé. A vrai dire, je me fiche un peu qu’ils soient abîmés, je ne vois pas de fourches et ils sont colorés alors je suis contente. Je me souviendrai toujours de sa réaction en touchant mes cheveux, c’était mot pour mot « A oui, ça fait paille quand même. On a faire des soins. » Merci bien, vive les silicones, l’éphémère qui après laisse les cheveux desséchés. Bref, quoi qu’il en soit, je me suis crée un planning capillaire.

Pour ma deuxième décoloration, 7 mois plus tard, je me suis tournée vers les produits de grossistes. Dans l’idéal je serai allée chez Bleu Libellule, les produits sont moins chers. Dans tous les produits proposés, la quantité était bien trop grande pour moi ça aurait fini à la poubelle. Alors je suis allée chez la Boutique du Coiffeur qui se trouve dans mon centre commercial et est donc beaucoup plus facile d’accès. Pour avoir des petits formats, j’ai pris les seuls qu’il y avait et étaient donc beaucoup plus chers pour le prix au kilo. J’ai aussi acheté un petit bol en plastique pour me sentir une pro alors que je suis tout sauf ça pourquoi je fais un article d’ailleurs ? pour remplacer mon bocal à compote qui n’était décidément pas pratique !

Troisième légère décolo, j’ai constaté une nouvelle fois de la casse (2 cm environ, dire que ça change tout) sans que ma texture de cheveux soit plus rêche en fait. Étonnamment ! C’est stable, ça pourrait être bien pire ! Les gens me disent toujours « Mais pourquoi tu n’arrêtes pas de colorer et laisser tout repousser pour qu’ils soient en bonne santé ? » en ce moment c’est surtout *en tripotant ma touffe* « Ça va encore, pour ce que tu leur fait subir » ^^. Victoire ! Une autre est en prévision, je vous en reparlerai en bas de l’article.

Routine :

DSC_1617

Avant le lavage à proprement parler, je mouille toutes mes longueurs la tête en bas et applique grossièrement sur toute la chevelure mon après-shampoing. J’ai pris longtemps, longtemps avant de le trouver. J’en voulais un parfait pour ma nature de cheveux ! Il est très très hydratant, meilleur que tous les masques que j’ai pu tester ! Une petite merveille pour les cheveux bouclés et secs il les adoucie, fait briller. Je n’ai pas décrypté sa composition en détail, mais déjà, sans sulfates, silicones, parabens, pour moi c’est l’essentiel ! Ce n’est pas un A.S premier prix mais il le vaut bien. Je l’ai acheté sur Amazon pour une vingtaine d’euros. Je l’utilise depuis presque 1 an et il m’en reste encore pour 1 an je pense, alors que j’en mets une bonne quantité ! Il faut le croire.

DSC_1609

Les jours où la couleur est en fin d’existence je me permets de faire un masque à l’huile de coco. Cette huile, et la chaleur, fait dégorger les couleurs mais est très hydratante ! Contradiction malheureuse. Ensuite je lave mes cheveux, en mettant simplement l’A.S sur le cuir chevelu car c’est cette partie qui a le plus besoin d’être rafraîchie et quand on le rince il glisse sur le reste des cheveux et les lave comme il faut. Je me brosse les cheveux. J’alterne parfois avec cet autre après-shampoing pour que mes cheveux ne s’habituent pas trop.

Il existe deux team, la team anti-brossage sous l’eau, la team brossage sous l’eau. L’une dit le contraire de l’autre. Les cheveux se casseraient plus/moins. Pendant longtemps, je ne me brossais plus les cheveux qu’avec mes doigts, 1 fois par semaine. Entre temps, j’ai fait l’acquisition d’une brosse à cheveux qui a révolutionné ma vie, et mon temps de brossage. Je vous présente ma brosse d’amour, qui est magique contre les nœuds. De 1h à 1h30, je suis passée à 10 minutes !

DSC_1628

Ce petit bébé m’a vraiment changé la vie ! Elle ressemble beaucoup à la Tangle Teezer dans le principe. Mêmes picots, même plastique. Celle ci est un peu moins cher. C’est donc un super dupe.

Je ne le fais pas super souvent mais je veux avoir une chevelure d’enfer je mets un bonne quantité de masque sur pratiquement tous les cheveux. Alors que je cherchais un masque qui nourrit vraiment, sans paraben, silicone, sulfate, parfait pour après une décoloration quand les cheveux en ont le plus besoin. Je suis tombée sur une astuce qui va en étonner plus d’une : utiliser des masques pour cheveux crépus. On dit toujours « utilise des produits adaptés à ton type de cheveux »mais on a le droit de tricher. C’est sur Madmoizelle.com que je l’ai lu, alors j’ai fait exactement comme la journaliste. J’ai acheté le fameux masque qu’on trouve dans tous les supermarchés entre les affreux défrisages pour enfants, où ils sourient tout heureux sur la boite violette et jaune. Le nom du masque m’a marqué, il s’appelle « Cholestérol ». Ouioui, comme le dépôt dégoûtant jaune qui bouche les artères à la force de l’âge quand tu as été un bon vivant carnivore. En plus ce masque est jaune et épais. Enfin bref, je l’ai trouvé en 10 secondes top chrono dans le rayon cheveux et il fait mon bonheur, pour 3 euros 30. Sur 3 personnes qui l’ont essayé, les 3 ont été fan de l’effet qu’il a ! Depuis le temps que je n’avais pas de masque ! J’avais l’impression que le principe même des masques était de contenir du silicone. Une vraie plaie. Ce produit est totalement contraire à mes principes, je l’ai acheté devant le deuil de mes pointes horribles, à 10km de périmètre on voyait que ça rebiquait dans tous les sens quand ils étaient lisses alors j’ai craqué pour les moments durs.

Les huiles

En fin de semaine, j’applique des huiles sur mes cheveux. A chaque huile sa propriété, pour tel problème, tel type. C’est quand même le moyen le plus naturel, simple et respectueux des cheveux pour les embellir ou même les sauver ! Au début de quand j’écrivais cet article j’en mettais tous les jours. Erreur, ça a foncé la couleur de mes cheveux, colorés et bruns (qui étaient noirs).

Pour que les oreillers ne se gorgent/graissent pas de l’huile je vous conseille fortement de mettre un foulard en satin dessus, ou alors acheter une taie d’oreiller en satin ou enrouler vos cheveux dans un foulard ! En plus de protéger l’oreiller, le satin limite les frottements des cheveux. Qui dit moins de frottement = moins de casse, moins de frisottis, moins d’usure des écailles. Tout bénéf’ !

Pour toute la tête, du cuir chevelu, en passant par les racines, jusqu’aux pointes, j’utilise l’huile de Jojoba. Notamment pour sceller l’hydratation des cheveux elle est recommandée !

Pour hydrater plus en profondeur les longueurs et les pointes, l’huile d’Olive est quand même le BA-ba ! On peut ne pas apprécier son odeur et sa lourdeur, mais elle est pratique à trouver et utiliser au moins.

Mon coup de cœur est pour l’huile d’Avocat ! C’est une découverte géniale, ça ne fait pas graisser les cheveux, ou alors ce sont mes cheveux qui absorbent très vite mais je sais que même ma sœur en met quand ses cheveux ont un coup de sécheresse. Quotidiennement, pour garder des beaux cheveux c’est le top.

Pour la pousse des cheveux je mets de l’huile de ricin, mais je ne pourrai pas vous dire si ça change quelque chose… personnellement ils ne poussent pas beaucoup, ou se cassent donc c’est dur pour moi de juger ce que ce serait sans ! Je continue d’en mettre. La texture est vraiment surprenante, très lourde. Même quand on a l’impression d’en prendre une petite quantité ça en utilise plus qu’avec n’importe quelle huile.

Je pense avoir fait le tour sur ma routine et mes conseils.

Qu’est-ce qui a évolué dans ma routine depuis 1 an ?

Je n’applique plus d’huile quotidiennement comme je vous ai expliqué ça m’a vraiment dégoutté j’ai dû décolorer et en repoussant c’est revenu à la normale. Je me lisse beaucoup moins les cheveux, avant c’était 1 semaine sur 2 et je mettais un truc chimique pour qu’ils ne brûlent pas même si j’utilise le StreamPod. Je n’ai plus le courage de tous les jours appliquer/faire quelque chose à mes cheveux. La nuit je fais deux nattes grossières pour conserver les boucles plus longtemps, ça m’a un peu sauvé la vie.

Qu’est-ce que je compte faire maintenant ?

Je ne suis plus comme sur les photos qui datent de la semaine dernière, j’ai tout violet pour que mes cheveux ne s’habituent pas au bleu (qui me manquent tannnt) ! En Janvier je re-décolorerai (mais peu sur les zones déjà décolorées surtout du brun raté par ma coiffeuse), testerai vite le blond avant de tester le pêche (mélange de rose et orange) puis bicolore, un côté bleu un violet (c’est risqué dans mon entourage personne n’aime ah), puis revenir surement à violet. J’ai d’autres envies qui apparaissent, on verra bien ! 🙂

BRAVO SI TU AS LU

J’espère que cet article vous a plu, dites moi en commentaire si vous aimez bien les articles capillaires. Est-ce que vous changez souvent de tête, entre les coupes, couleurs, décolo, extensions, tissages, dreads et j’en passe ?

Kisu !

Grenoble City

 

Yo !

Comme prévu, voici l’article Vlog sur cette belle ville qu’est Grenoble et le magnifique séjour que j’ai passé. Elle a plus de 160 000 habitants et tant d’endroits jolis à voir. Il parait que les musées sont très cools mais on n’a pas trop eu le temps d’en visiter. Sauf un sur les populations des gens du voyage. Le temps n’était pas très beau comme vous pouvez le constater sur les premières photos, mais le ciel s’est dégagé après et moi qui adore la photo j’ai pu bien m’amuser. Ce paysage était très dépaysant pour moi. J’ai peu voir pas expliqué ce que nous avons fait, si vous avez des questions n’hésitez pas à en commentaire !

Les couleurs des maisons, le bruit tranquille de l’eau, la nature un peu partout. Notamment sur le chemin du tram, c’est simple mais une bonne idée !

Les oeufs pour monter à la Bastille. Super vue garantie à travers des vitres quoiqu’un peu sales et la sensation d’être en suspension dans le vide ! Anecdote, mais les oeufs ne s’arrêtent pas, ce qui fait qu’il faut se dépêcher pour avoir le temps de tous rentrer dedans au risque d’être bloqué aha. Pour le retour, j’étais pile en faces des portes qui s’ouvrent… sauf qu’elles fermaient mal du coup c’était assez bizarre.

On domine le monde et on y resterait bien longtemps. Genre toute la vie.

Marche après marche. C’est raide, moi qui ai le vertige j’ai fait mine de rien devant la famille de ma copine mais j’étais « hiiiii la mort me guette ».

Le petit frère trop chou qui pose sur toutes les photos.

Le bain, enfin la fontaine moussante. J’ai trouvé l’idée géniale, j’aurai aimé savoir qui avait fait ça aha. Cela met un peu d’animation et attire la curiosité des passants même si c’est du gâchis de vaiselle/lessive et que ça pollue, etc.

Victor Hugo tu vois c’est trop le centre de la street mon gros.

J’ai demandé de ma plus belle voix « Alexia, on peut descendre sur les quais stpppp ». Elle n’a pas pu me résister alors on s’est aventurées et c’était super… relaxant, calme. Comme être dans un parc et ne plus entendre les bruits de la ville tout en étant à son épicentre. Le monde tourne autour mais pas là. Les tags sont vraiment omniprésents à Grenoble, c’est quelque chose dont je suis fan !

Là on rentre dans un autre univers. L’université abandonnée, ou plus communément appelée, le lycée. Qui est en fait deux bâtiments donc on devrait dire les lycées, mais les universités, c’est très logique vous me suivez ? Je garde chaque seconde de notre exploration en mémoire. Le vieux et l’abandonné est tellement vivant ! C’est bien moi sur la photo aha.

Coucou Alexia tu es sur l’article. A la Bastille la vue était magnifique, mais également ici. On se sentait les reines du monde. Le temps aussi était beaucoup plus beau ! On est passé de grosse veste à tee-shirt.

La porte d’entrée.

Une photo de chez moi pour cloturer cet article, j’espère que ce vlog vous a plu ainsi que les photos !

En commentaire, dites moi si vous aimez aussi les endroits abandonnés, s’il y a des Grenoblois manifestez vous ;).

PS : on a atteint 90 000 vues c’est fou

Kisu !

C’est juste un rêve dans lequel tu crèves | LOOK

Yo mes feuilles d’érables ! Comme je suis tête en l’air, ça fait une semaine que j’ai oublié chaque jour de poster cet article ;).

Je suis très contente de vous présenter un look tout beau tout neuf ! Enfin, façon de parler, mais ça me fait plaisir d’avoir repris des photos, les trier, retouché et maintenant l’écriture ! C’est la première fois que ma meilleure amie en prenait (chose logique, puisqu’on se voit rarement la dernière fois j’avais à peine le blog) et je sais qu’elle suit mon blog (c’est intimidant aha il y a un raccourci sur un écran d’accueil sur son téléphone) donc plein de bisous à toi (<3). En 1 semaine on a navigué chez elle, à côté de Grenoble, puis chez moi. Je ne connaissais pas du tout Grenoble et ça a été le coup de cœur ! Je veux bien y habiter plus tard, pour les études ou le travail il n’y a pas de soucis ! Je ne laisse pas de suspense je suis gentille : le prochain article portera donc sur les choses qu’on a fait là-bas et que je vous recommande. Ou juste pour partager avec vous du beau (expression un peu étrange je vous l’accorde).

Comment s’est passé votre Halloween ? Le mien très bien, on s’est amusé comme des petites folles. Maintenant que c’est passé, cap sur Noël ! Hier on s’est organisé un petit programme cool pour les vacances prochaines. Allez, 5 lundis. Paris sous les décorations de Noël ! Marché de Noël, shopping (obviously) et le meilleur pour la fin… Disneyland ! Ce sera la première fois pour moi, d’ailleurs pour ma soeur aussi qui a 18 ans et ma mère ^^ (dont l’âge restera mystère, en suspens…).

Si quelques personnes s’inquiètent (on ne sait jamais), c’est une jupe-short aha. J’adore cette coupe, le confort d’un short et l’esthétique d’une jupe. Sur celle-ci, le short ne se voit pas du tout même de derrière donc ça peut porter à confusion ^^. J’ai trouvé ce bout de tissu trop mignon à Zara la semaine dernière, en plus il/elle ne coûte que 18 euros et vive les collants je vais pouvoir la porter toute l’année !

J’ai mis ma veste marbrée de chez H&M pour lutter contre la pluie. Pluie, qui explique cette coupe de cheveux cache-misère aha, les cheveux bouclés ça ne rigole pas. Malheureusement elle n’a pas pu faire face contre le froid (en gros j’ai eu bien froid) alors que nous passions toutes nos journées dehors à vadrouiller. Je vous avoue être très étonnée de ne pas être tombée malade.

J’ai un peu carrément acheté sur un coup de tête ce serre-tête, c’est une longue histoire mais voilà au lieu de le regretter, j’essaie du coup de le porter aha. Je n’aime pas m’attacher les cheveux car je ressens comme un vide (LOL, je suis la seule ?) donc au moins, avec un accessoire ça passe mieux. Vous pouvez admirez l’effet méché de mes cheveux rebouclant sous la pluie alala merci la coiffeuse, vivement ma prochaine décolo.

Photographe : ma petite Alexia

Haut : Berska

Jupe-short : Zara

Chaussures : Etam

Veste : H&M

Sac : New Look

Serre-tête : Claire’s

Aimez-vous ce look ? Dites le moi en commentaire !

Kisu !

Quand… tu as les cheveux colorés | Version HALLOWEEN

Yo les citrouilles, c’est le grand jour , c’est Halloween ! Cette année je n’avais pas trop envie de faire d’article sur comment passer sa soirée, il y en a des très cools qui sont sortis ! Mais je ne me voyais pas ne pas faire au moins un petit article, sachant que c’est une fête que j’aime particulièrement. C’est comme cela que j’ai eu l’idée de mettre des gifs d’Halloween pour illustrer les situations qui vont suivre. Des scènes de films, etc. L’idée m’est venue vers 11 heures ce matin alors que je me mettais du violet et du bleu dans les cheveux. Puis malheur ! Mon gant a craqué ! Résultat, j’en ai sur une main et c’est très, très tenace il faudra quelques jours je crois pour m’en débarrasser aha (même avec de la Javel). J’espère que ça va vous plaire !

Quand on te demande si c’est de la craie

Quand tu dis pour rire à des amies que tu vas les colorer et qu’ils flippent

Quand tu as taché la salle de bain…

et que ta mère arrive

Tes draps aussi, les serviettes, le sol

Quand ton gant à craqué

Quand tu débarques à l’école et que tu as refais ta couleur

Quand tu n’as plus assez de colo

Quand tu reçois ton colis de nouvelles couleurs

Quand on te fait un compliment

Quand on te dit que c’est cool… sur toi

Quand tu croises d’autres gens colorés dans la rue

Quand quelqu’un critique

Quand ça part pas sur ta peau

Quand tu oublies de rincer, plongée dans une série

Quand ça dégorge et que c’est tout moche

Quand tu as les gants pleins de colo et que tu essaies d’attraper le pot

Je me suis bien amusée à chercher les gifs, si vous avez ou avez déjà eu des couleurs, j’espère que vous vous êtes reconnu dans certaines situations. Sinon, que ça vous a fait sourire. A très vite pour une nouvelle tenue. Je vous souhaite un Happy Halloween!

Kisu !

See you at the bitter end | Look + Les citations de ma vie

DSC_0988

Yo les trous noirs ! Les photos de cet article datent… de 7 mois. Oui. Je ne les aimaient pas (du tout). Mais j’avais envie de vous poster un look, et j’aime cette tenue donc je me suis dit que ce serait dommage qu’elles soient « perdues ». Sorry pour vos yeux ! Pour que ce soit plus intéressant je vais aussi un peu vous parler des citations de ma vie comme j’aime le dire ! Quand je les ai lues, je ne suis dis « ouah, c’est exactement ça ! ». Elles m’ont fait comprendre ou réaliser certaines choses positives. Toujours la positive attitude n’est-ce-pas ?

Voici mon petit serre-taille/corset (qui en vrai n’en est pas un, enfin, les baleines sont en plastique souple et non pas en acier c’est plus confortable) que j’ai eu pour Noël de l’année dernière. Je l’ai déniché sur Vinted pour 13 euros ou quelque chose comme ça. Une affaire qui vaut le coup, les prix montent jusqu’aux étoiles j’en avais été choquée à Camden Market ! Il a de très jolis détails en dentelle. Je l’ai associé à ma robe tartan unpeutropcourte mais que j’aime pour son aspect décontracté, et elle vient de chez New Look.

 Après deux semaines d’absence (ou trois je ne sais plus) me revoilà avec les citations de ma vie, en espérant qu’elles vous inspirent également. Ce ne sont pas forcément des citations de grands auteurs, juste des mots qui sonnent juste à mes oreilles et que j’ai retenus. Voir parfois qui me sont venues à l’esprit à partir de plusieurs citations. Je suis tellement contente de poster, j’ai presque eu l’impression que ce blog ne m’appartenait plus, j’ai complètement lâché le rythme !

(tristesse)

Mais l’envie de blogger, vous montrer plein de choses et raconter ma vie (dans un but « utile ») est toujours-là ! Pourquoi je ne poste plus trop ? J’ai adopté un tout nouveau rythme de vie auquel je me suis bien habituée (notamment à ne plus avoir de temps aha) mais la principale raison est simplement que je n’ai eu personne pour prendre en photo des looks ^^. Il faudra que j’en parle à mes nouvelles amies. Par exemple « Hey salut, j’ai un blog ! ».

DSC_0959 (2)

« Si tu n’as rien fait dans ta vie les gens vont te dire mais quoi, mais c’est précieux la vie carpe diem. »

Non, nous ne sommes pas obligé de chercher un sens à notre vie. Cette quête est rapidement déprimante. Si ça n’apparaît pas comme ça, tu ne peux pas le trouver ! Ce ne serait pas spontané donc il pourrait changer chaque jour selon ses humeurs. Tu peux trouver un sens le matin en réchauffant la pizza de la veille au petit déj’ comme t’en être inventé un qui te déçoit. Le but de la vie n’est pas de mourir. Donc il ne faut pas seulement agir en fonction de ce non but. Je ne sais pas si vous m’avez suivie aha.

« Il faut passer du combat de sa propre souffrance au combat de la souffrance des autres. »

Aider les autres révèle de grandes qualités chez une personne. Soit elle a pu atteindre le bonheur de ne pas se préoccuper principalement de ses problèmes, soit elle se soulage en étant utile. Il y a deux écoles, celle du chacun pour soi et celle du tout pour les autres. Avant je croyais au chacun pour soi. Soi avant tout. Je n’avais pas peur de dire que je pensais à moi avant tout. Sauf que quand on fait cela, bien souvent on participe autant à son bien qu’on se fait du mal (en se focalisant sur ce qui ne va pas puisqu’on est tout le temps focalisé). L’ego, notre fierté, la partie de nous qui souffre. Le reste s’en fiche. Se détacher de son ego c’est se rendre plus heureux. Moins se préoccuper de tout et rien, moins tergiverser, plus agir. Y compris pour les autres.

« La vie est courte donc il faut entreprendre de grandes choses. »

« Rien n’est bon ni mauvais, rien n’est important ni insurmontable sinon ce que la raison rend t-elle » (mix de William Shakespear et moi)

Cette phrase est comme un mantra pour moi ! La part stoïcienne en moi me dit que c’est nous qui apportons de la valeur aux choses et la valeur évolue perpétuellement.

Rien n’est bon : Elle me dit que je ne suis personne pour juger la démarche de quelqu’un d’autre qui a le droit de faire ce que ce quelqu’un a envie de faire tout simplement.

Rien n’est important : 9 causes sur 10 de stress de maintenant ne seront plus dans 1 an.

Rien n’est insurmontable :  Ce qui n’est pas possible dans l’immédiat le devient plus tard. Au bon moment, avec les bonnes personnes. Il faut faire confiance à l’avenir car le meilleur ce sont les surprises qui arrivent et auxquelles on ne s’attendait pas.

DSC_0979

« Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d’être heureux au lieu d’être blessé. »

Tout le monde devrait connaître cette phrase ! Et le contraire de l’amour c’est l’indifférence, non pas la colère.

« Un jour je suis née, depuis j’improvise »

YOLO, il ne faut pas tout planifier car on peut être déçu que rien ne se passe comme on aurait prévu aha.

« Ils ont fait de ce qu’ils ont pu. »

C’est dans un livre que j’ai lu cette phrase qui a totalement changé ma façon de voir les choses. Je pourrais la lier avec « Il n’y a pas de méchanceté, seulement des gens qui souffrent.« . Personne ne croit faire le mal. Notre conscience nous l’interdit donc on se donne des raisons pour nous rassurer. Le pire des monstres ne pensera pas faire le mal puisqu’il agira dans un but. Son bonheur ou une autre cause factice. Même ce que nous appelons la méchanceté gratuite n’a pas comme but premier de nous blesser. C’est de faire du bien à la personne qui déverse sa bêtise. Si toi aussi tu reproches à quelqu’un de ne pas avoir agit dans ton intérêt, ou d’avoir échoué, pour pardonner à cet/ces individu(s) répète toi que « Ils ont fait ce qu’ils ont pu. » Même si c’était lamentable, faible. Si tu le juge mauvais, selon la personne ça ne l’était pas dans un mauvais but. C’est comme ça.

« Tu n’as pas à donner d’excuses à ce qui n’a pas de raisons. »

Dans sa vidéo la Carologie disait  » « . J’ai un peu retourné la phrase, mais c’est ça !

Les gens marchent à la raison, pour essayer de ne pas se planter. « Ils ont essayé de nous planter mais ne savaient pas que nous étions des graînes ». Je carbure aux citations. Bref, ça part d’une bonne volonté, sauf qu’on ne doit rien a personne. Pourquoi-ci, pourquoi-ça ? On n’est pas forcé de toujours s’expliquer comme si on devait donner une justification, qui devait être jugé par la personne qui valide si oui ou non c’est « bien » !

DSC_1004

As-tu des citations, des mantras, des proverbes cools à partager dans les commentaires ?

Bon dimanche !

Kisu !

On m’a volé mes photos

Yo, j’écris cet article sur le vif pour vous relater une petite histoire et qu’on rigole ensemble. Je n’aurais jamais, au grand jamais imagé avoir à le faire. On entend parler de gens qui se retrouvent dans des pubs, des gens qui prennent des photos d’autres personnes pour des photos de profils, ou instagram, etc.  J’ai déjà lu quelques articles de blogueuses à ce sujet. Ce sera un article très court, je passe en coup de vent, en espérant revenir très vite ! Mon petit problème étant que je n’ai pas pu prendre de photos de looks depuis très longtemps donc je n’ai rien pu poster. Et je viens juste de me rappeler d’une ancienne tenue jamais postée… ce sera probablement la prochaine. Bref.

Vendredi soir, tout va bien. C’est le week-end, je suis toute contente. Je regarde mes mails, vois la newsletter du site Dollz Kil que j’adore (dont je vous avais parlé ici). Je bave devant les vêtements pour Halloween. Puis me vient l’espoir de trouver des vêtements de ce style ou qui viennent du site sur Vinted, le site de vêtements d’occasion où tout le monde peut poster ses annonces. L’avantage est de se sentir en sécurité, avec une vraie plateforme et une communauté sympa de shoppeuses. D’ailleurs désormais j’ai un peu moins confiance… Je tape dans  la barre de recherche « Dollz Kill ». Là, rien du tout. J’efface alors le petit espace entre les deux mots. Puis je manque de m’étouffer avec mon propre sang, ma langue ou je ne sais quoi d’autre qui aurait pu me tuer. Je vois ça :

LOL c’est quoi ça ?

Mon cerveau se déconnecte pendant 10 secondes puis je clique sur l’annonce. Sur ma propre photo. Je n’en crois pas mes yeux. Et là j’ai envie de rire ! Fortement. Je ressens plus de l’amusement que de la colère devant le ridicule de la situation.

Ces photos viennent de cet article paru le 29 novembre 2014. Je vous y montrais ma collection de chokers.

Ce que j’ai encadré en rouge est ce qui est pour moi le comble du comble du ridicule ! Pas étonnant que tu dises ne pas faire d’autres photos ma cocotte puisque ce ne sont pas TES photos, ni tes bijoux.

J’ai envie de dire à cette inconnue : Ok pourquoi est-ce que tu as pris  mes photos, mon cou stp ? Est-ce que tu as oublié que quelqu’un a pris ces photos dans sa chambre (moi), face à un glace avec un appareil photo le bras tendu ? Tu n’y as juste pas pensé ? Tu ne dois pas avoir beaucoup de morale puisque dans tes commentaires sympathiques se trouve un bon nombre de commentaires moins sympas.

Je vous laisse juger ce qu’on trouve dans ses évaluations :

Ceci a donc été ma petite surprise du vendredi soir, ça met de l’animation et me rappelle que des gens parcours mon blog ! Certains sont plus bizarres que d’autres c’est une certitude. J’ai tout de suite montré cela à ma soeur et ma mère et je ne sais pas encore ce que nous allons faire. Demander de retirer ? Menacer la fille ? Contacter le site ? Quand-même pas déposer une plainte ? Nous verrons.

Ce genre de situations peut donc vraiment arriver à tout le monde qui s’expose sur Internet, pas besoin d’avoir des milliards de gens qui passent pour qu’il y en ait quelques uns de malhonnêtes ! Après ce n’est pas dramatique, mais pas très… agréable on va dire. Le pire est qu’on ne peut pas savoir. Mais voilà, c’est Internet, c’est le but de tout partager et on ne gère pas. C’est en tapant un nom de magasin sur un site que j’aime bien que je m’y suis retrouvée (une petite partie de moi heureusement). Si ça se trouve il y a d’autres trucs du même genre ailleurs, peut-être sur toi qui lis cet article ! Et j’ai découvert ça pas hasard à 23 heures et je partage cela avec vous ! Je pourrai cocher cette expérience de ma Bucket List. Et avant, l’écrire tout de même.

Si vous avez des conseils à me dire je suis preneuse. Sinon, je vous laisse vaquer à vos occupations !

Kisu !